samedi 11 mai 2013

Sacree poignee de mains


Beaucoup sont en train de fustiger Bejbouj suite a la poignee de mains qu'il a eu avec Ghanouchi.
Je dis a ceux la, comme ceux qui ont fait de meme pour Chebbi quand il a discute avec Ennahdha, que si on veut une Tunisie appaisee ou du moins une Tunisie qui ressemble a quelque chose demain, cette Tunisie ne pourra exister demain sans des concessions de part et d'autre
Moi non plus je n'ai pas confiance en ce gourou et son parti, mais il demeure une force qu'il faudra battre si jamais nous organisions des elections qui portent reellement ce nom, mais nous devons tenir compte du poids de leur existence