dimanche 26 mai 2013

Pauvre Clinton

Aujourdhui fete des meres. Quoi de plus precieux qu'une maman. La mienne qui est parti a un age tres precoce, a laisse une enorme place que rien ne comblera. Il en est de meme pour tous ceux dont la maman est parti. Les mamans ont cette capacite de toujours nous benir quelque soient nos fautes. Elles ont cette force de nous aimer et cherir d'une facon extraordianaire
La mienne, faisait partie de ceux la, mais elle aimait aussi les animaux et tout ce qui marchait sur terre.
Je vous rapporte ici une chronique qu'elle avait ecrit sur CLINTON. Non, il ne s'agit pas de ce joueur de Saxo auquel Monica Lewinski a donne du plaisir en se faisant plaisir avant de penser qu'il y a avait un autre coup a jouer, mais de CLINTON son chat qui a ete renverse par une voiture. Lisez plutot, cela n'est pas trop long.
Elle a toujours ete grande et plus le temps passe, et d'avantage je m'en rend compte
Bonne fete maman. Allez lisez et merci Fatima Maaouia

" Léa-Véra Tahar
chronique

JE M’APPELLE CLINTON

Je m’appelle Clinton. Mais je vous rassure, je ne suis pas l’ancien Président des Etats-Unis.
Qui suis-je? J’aime me pelotonner au coin du feu et ronronner. Vous avez deviné, je suis un chat. Un chat à la chance inouïe qu’envieraient à mort tous les adeptes de l’émigration toutes destinations confondues.
Jugez plutôt!
J’appartiens à la plèbe des chats de gouttière mais pas tout à fait bâtard.
Je suis d’ascendance noble malgré tout. Mon pelage brillant gris mordoré et mes poils longs et soyeux doux à la caresse sont l’héritage génétique de ma défunte mère Enza. Elle possédait un pedigree au sang pur; une chatte persane blanche aryenne à mille pour cent.Elle naquit à Paris et y a vécu toute son enfance et adolescence. Sa maîtresse , aujourd’hui ma maîtresse,l’a ramenée en Tunisie dés la fin de son séjour d’études.
Dans le quartier où ma génitrice a débarqué, cela a été le branle-bas général. Tous les chats se sont entichés à la folie d’elle délaissant leurs dulcinées qui râlaient de jalousie. Mais elle ne leur adressait pas le moindre regard et les méprisait totalement.Et pour cause! Elle s’éprit d’un chat moche et borgne.
Le dicton «L’amour est aveugle» répond parfaitement à l’engouement passionnel de ma mère pour mon père.
Pourrais t-on lui en vouloir? C’est si bon d’aimer et d’être aimée.
Enza mis au monde plusieurs portées. Je crois que j’appartiens à la dernière.
Entre temps, ma maîtresse a rencontré son prince charmant qui lui n’est ni borgne ni moche. L’élu de son cœur possède la prestance altière d’un roi.
C’est juste après leur voyage de noces que j’eus l’extrême plaisir de faire leur connaissance. J’étais un adorable chat. J’aimais jouer avec Valetta la chienne de la maison qui me couvait comme une mère. La mienne quant à elle vagabondait je ne sais où et avait oublié jusqu’à mon existence.
Ma maîtresse lorsqu’elle aperçut mon joli minois, me saisit dans ses bras dans lesquels je me lovais en ronronnant de bonheur et d’extase. Je ne pouvais ni imaginer ni penser ce que cette rencontre aurait d’impact positif sur ma vie de chat commun. Je m’appelais banalement Minou et voilà que l’on me baptisa Clinton. Je grimpais en deux temps trois mouvements dans la hiérarchie sociale. J’ai eu droit à un carnet de santé et un passeport. En compagnie de ma maîtresse et de son époux, ensuite avec leurs deux garçons, j’ai parcouru le monde d’un bout à l’autre; j’ai vécu une année à Washington, traversé les Océans Atlantique et Pacifique ainsi que la mer méditerranée.
Je ne suis nourri que de mets en conserve importées. Ce n’est pas moi qui irait lapper dans une écuelle rempli de déchets. Non moi je suis un fin palais et un gastronome. Aujourd’hui, je vis au Sénégal où je mène une vie de pacha
Je sais ce que les envieux diraient de moi: «Soûd mouch tariyat znoud»(1)

EPILOGUE

Notre pauvre Clinton est décédé, heurté violemment , par un automobiliste fou sur la route de N’Gor à Dakar. Ses jeunes maîtres Elliott et Yaneess lui organisèrent des obsèques dignes d’un marabout sénégalais avant de partir avec leur parents à Kampala en Ouganda. Que la terre te soit légère Clinton et Paix à ton âme au royaume des chats!

1 lorsqu’on a de la chance il n’est pas nécessaire de se dénuder. Ce qui veut dire si on a de la chance on a de la chance! Point barre