dimanche 30 décembre 2012

Al Jomhouri mon parti

Apres une grande experience a Ettakatol, j'ai quitté le parti en Février dernier sans regrets. Apres une longue periode d'observation et d'hesitation, j'ai décidé de reprendre des activités politiques et ce parce que notre pays a besoin de chacun de nous et que chacun de nous se doit de jouer modestement son role. Apres la fusion avec Afek en particulier, le PDP s'est doté de competences de grandes valeurs, peut être les plus importantes dans le pays et de cette fusion est ne Al Jomhouri qui est un parti qui allie les competences, au militantisme et au savoir faire politique. Vous l'aurez donc compris, mon choix s'est orienté vers Al Jomhouri et j'en suis tres fier. Je serai a l'écoute de chacun d'entre vous qui n'a pas encore adhéré a un parti politique et qui voudrait rejoindre Al Jomhouri. Ne restez pas inactifs car vous le regretterez amèrement demain. Encore une fois bonne année a toutes et a tous. On en reparlera

Meilleurs voeux


Mes premières pensées pour cette fin d’année ne peuvent bien évidemment aller qu’a ma maman que j’ai perdu cette année et mon papa. Tous les deux ont, hélas, décidé de partir trop tôt, ne me laissant pas le temps de leur rendre un peu de ce qu’ils m’ont beaucoup donné.
Ma seconde pensée va a Si Mustfa, un homme pour lequel je me suis donné sans compter et qui a fait un choix difficile qu’il aurait pu gagner n’eut ce été son intérêt personnel qui a fait que le projet, respectueux en théorie, s’est transformé en fiasco. Ben Jaafar, que j’ai soutenu par rapport a son passe et les valeurs qu’il défendait s’est avéré être un mièvre manipulateur de profanes en politique comme moi
Il est, très regrettablement, la principale cause de la mauvaise image que l’ANC a donne au peuple ainsi que le chaos qui règne dans le pays en ayant mal conduit le projet de la constitution et en n’ayant pas mis en place très rapidement un calendrier qui nous aurait mené vers des élections dans le délai de 1 an convenu avant les élections
Je lui souhaite une bonne année malgré tout
Ensuite, c’est vers vous tous, que je me retourne pour vous dire que notre pays n’est pas encore perdu et que chacun de nous a une responsabilité, chacun de nous se doit de se mobiliser et chacun de nous doit penser qu’il est important
Quand on défend une cause et que nous devons nous mobiliser, c’est la multiplication de nous tous qui fait le nombre et crée la masse.
La dernière fois que vous avez été a la hauteur ce fut le 20 mars, puis le 9 avril
Ce n’est pas suffisant
J’espère que le 14 Janvier, vous ne faillirez pas a votre devoir de vous mobiliser.
La Tunisie est en train de se transformer. Sans aucun doute
Une partie de cette transformation, il faudra l’accepter, l’autre non
La Tunisie est une République, moderne et avant gardiste
Cela ne devra pas changer
La justice, pilier de la démocratie, demeure aux mains du pouvoir exécutif
Cela doit changer
Et ce combat n ‘est pas seulement celui des juges et des juristes
C’est le combat de chacun de nous
Pareil pour la liberté de la presse qui n’est pas le combat exclusif des journalistes
2013, sera une année difficile, une année de tous les défis et vous avez le choix. Vous battre pour ne pas tout perdre demain ou laisser d’autre se battre pour vous, et vous perdrez , nous perdrons, alors tout aujourd’hui
Mes meilleurs vœux a tous pour 2013. Et plein d’espoir pour une Tunisie pacifiée au sein de laquelle chacun aura droit d’y vivre



samedi 29 décembre 2012

Ghanouchi, ce pays ne t'appartiendra jamais

Rached Ghanouchi dans un moment d'egarement spirituel s'est mis a reflechir tout haut et a puni la blogueuse Olfa Riahi de 80 coups de fouets. Maintenant que ta meditation est terminée ya si Rached, reviens sur terre et observe bien ce peuple plus de 3 fois millénaire : Ta chariaa , tu ne la lui appliqueras jamais, jamais. Ce peuple est grand par sa culture, par son avant gardisme et par SON ELITE (n'en deplaise au calife VI). Un conseil si tu veux que l'on vive tous ensemble, n'essaye pas de changer cette societe car tu n'y arriveras jamais. Au lieu de mettre ton energie dans un projet destructeur du pays, concentre toi , puisque ton parti est au pouvoir, a voire comment tous les tunisiens pourraient se tendre la main les uns les autres et reconstruir ensemble le pays avec les meilleures competences existantes. Sans cela, ton projet est voue a l'echec et n'aboutira qu'a une banqueroute economique rapide avec toutes les consequences que nous imaginons tous

mercredi 26 décembre 2012

La vie vie d'un homme

Le Ministre de l'injustice sait qu'il a fait une grosse entorse aux lois en continuant a garder Sami Fehri en prison. Aujourd'hui que la pression monte de tous les cotes et que en meme temps Sami Fehri entame une greve de la faim qui risque de lui être fatale, le gouvernement de la troika se trouve dans une impasse et cherche une issue qu'il ne trouve pas. L'issue la plus simple ne serait elle pas de sacrifier le ministre de l'injustice plutôt que de voire un homme mourir dans les prisons par l'entêtement de certains? Encore une fois, que Sami Fehri soit ou pas inculpe dans d'autres affaires, tel n'est pas le sujet. Sami Fehri est en prison en dépit de toutes les decisions de toutes les juridictions possibles et imaginables dans le pays et il risque de passer de l'autre cote si une decision rapide n'est pas prise. Si Sami avait été inculpé , alors on peut discuter et il devra assumer les consequences de sa greve de la faim. Mais la, sa demande de le remettre en liberte est claire et depuis des semaines. A ce point la vie d'un homme est insignifiante pour ceux qui hier subissaient les pires des traitements et que tous les démocrates défendaient malgré tout?

dimanche 23 décembre 2012

Pour que la justice ne soit pas mise au pas

Le regime de Ben Ali a mis la main sur la justice la manipulant a sa guise a tel point qu'aucun de nous ne croyait plus en le système judiciaire . Ceux qui hier en avaient souffert de la justice de Ben Ali, sont aujourd'hui aux commandes du pays et tentent d'user des mêmes méthodes. Si vous aussi vous voulez que le principal objectif de la révolution soit atteint, c-a-d un pouvoir judiciaire indépendant, soyez au rendez vous demain devant le ministère du tourisme a11h a l'avenue Mohamed V pour un déplacement vers la prison de Mornaguia en vue de demander l'application de la loi et des décisions de la justice pour la libération immédiate de Sami Fehri qui n'est rien d'autre que l'otage de ce gouvernement de la troïka, et non pas celui de la justice qui a joué son rôle, a pris les décisions qui s'imposent en affirmant clairement que Sami Fehri est libre et doit être parmi les siens et ce depuis plusieurs semaines.

mardi 18 décembre 2012

Sami Fehri Derange

Sami Fehri a été associe a Belhassen Trabelsi avant le 14 Janvier. Tous ses biens lui ont été saisis et il a été mis sous tutelle judiciaire. Sans un rond, il a réussi a faire des emissions exceptionnelles et a fait caracoler Ettounsya en tete des sondages atteignant par moments les 85%. C'est dire que la réussite passee de ses emissions n'avait aucun lien avec son associe. Apres avoir gagne une dizaine de proces, Sami Fehri a été incarcéré, a cause de son emission des guignols tres gênants dit on. Quoi qu'il en soit, toutes les juridictions existantes ont été unanimes pour dire que SF devait être libéré. Et pourtant il est encore sous les verrous et les conditions de sa detention ont été détériorées chaque jour passant d'une cellule de 4 personnes a une cellule collective. Devant cette injustice Sami Fehri a decide d'entamer une greve de la faim sauvage. Sachant qu'il est diabétique, le risque que cela lui soit fatal n'est pas a exclure. Y en a qui en ont rien a foutre qu'il crève. Bien au contraire. Ben moi non. Je ne le connais pas le Sami Fehri mais cette situation est intenable et inacceptable surtout apres le 14 Janvier. Je me sens concerne par l'affaire Sami Fehri indépendamment de son business car la on parle de liberte de presse et de libertes individuelles. Si toi aussi tu l'es eh ben n'hesite pas a partager

lundi 17 décembre 2012

Le mal est encore profond

Beaucoup sont contents que Ben Jaafar et Marzouki aient été traités de la sorte a Sidi Bouzid. Il est clair que ils n'ont que ce qu'ils méritent au vu de la maniere catastrophique avec laquelle ils ont gere le pays privilégiant les postes ministériels a leurs partis et se gavant de budgets de fonctionnement faramineux oubliant que nous sommes dans une phase tres delicate et que les blessures ne sont pas du tout pansées. Mais au dela de cette reaction, ce qui s'est passe est tres grave. Aussi nuls soient ils ces personnages representen l'Etat et aujourd'hui l'Etat est malmené dans tous les sens du terme. Ce qui s'est passe est bien triste, trop triste car l'image de notre pays en interne et a l'international en souffre tres gravement. J'espere que Ben Jaafar comprendra de cette reaction, condamnable certes, qu'il a été élu pour finir une constitution et realiser au plus vite des elections dans de bonnes conditions et que Marzouki comprendra que sa demagogie présidentielle et que sa campagne avant terme sont déplacées . J'ose espérer que l'un et l'autre n'iront pas fustiger el azlem ou autres de ce qui s'est passe car le mal est tres profond, plus profond meme que la maladie imaginaire de Hamadi Jebali 

dimanche 16 décembre 2012

Bouazizi, la revolution et Hamadi Jebali


Une équipe de travail Péruvienne spécialisée dans le commerce parallèle a réalisé une étude sur ce phénomène en Tunisie. Ils ont mené leur enquête sur une période de 16 mois et ont rendu leur copie hier lors d’un séminaire a l’UTICA.
Lisez plutôt elle a un lien avec Mohamed Bouazizi vendeur ambulant dans le cadre du marche parallèle et déclencheur de la révolution dans les pays arabe
En fait que demandait Bouazizi et ses semblables ? Que leur commerce soit reconnu et légalisé ce qui lui permettrait de développer encore d’avantage leurs affaires en ayant accès au crédit et de ne pas craindre qu’un simple agent leur confisque leur marchandise sans aucune autre forme de compensation
Bouazizi  n’a pas choisi le marche parallèle par esprit du gain facile comme le faisaient les Trabelsi, Jarraya et autres Ben Ali,  mais parce que le circuit legal le rejetait a chaque fois.
L’administration demandait a  Bouazizi une centaine de documents qu’il était incapable de fournir afin qu’il ne soit pas un hors la loi puisque pour Bouazizi le rêve était de se procurer un moyen de transport afin de livrer sa marchandise et faire de meilleurs revenus toujours selon cette étude qui révèle que dans notre pays pas moins de 524000 « institutions économiques » exercent dans le cadre du marche parallèle et que leur total revenu excède les 34 milliards de dinars et que leur total immobilisations  représente 146 milliards de dinars. Le total de ces deux chiffres représente plus de 4 fois le total des IDE (investissements Directs Etrangers) depuis 1976 a ce jour !!!!
Cela n’est il pas suffisant pour penser très sérieusement a intégrer le commerce parallèle dans l’économie régulière. C’est en tous les cas ce recommande cette équipe d’experts. Nous parlons la de millions d’impôts a collecter, de dizaines de milliers de personnes a employer et d’une plus grande dynamique du système bancaire dans l’octroi de petits crédits

Les tunisiens ont fait une révolution qui n’est rien d’autre que la conséquence d’un mauvais choix dans le modèle économique

Bouazizi et les dizaines de milliers de marchands ambulants que l’on a découvert dans nos rues juste a la suite de la révolution ont besoin de « sécuriser » leurs biens et d’être fiscalement reconnus

Je ne terminerai pas sans vous dire que a la fin de cet exposé notre chef du gouvernement, Monsieur le Hamadi le Jebali, a fait un très beau discours sur la démocratie et les meilleurs moyens de venir a bout de la dictature et de la corruption. Un discours en total déphasage avec le sujet du moment


Pathétique !!

vendredi 14 décembre 2012

Que Dieu te preserve Am Salah

Ce matin l'épicier du coin a frappé a ma porte. Il avait quelque chose cachée derrière le dos et il chuchotait en me tendant un sachet "si Karim dabberthoulek kan bissif, bras wlidetek ne le dis a personne". Je répugnais à prendre le sachet de sa main, quand mon épouse beaucoup plus courageuse que moi osa lui prendre cette "chose" enveloppée dans plusieurs papiers journaux. Elle ouvrit. Oooo mon Dieu! Un paquet de lait Délice benni. J'ai embrasse le attar sur la tête et lui ai file 5 dinars. Merci am Salah, tu as fais revenir la joie dans notre foyer!!! Eh oui on parle de la Tunisie d'aujourd'hui dans qui est dirigée par le meilleur gouvernement qu'on n'ai jamais eu depuis l'indépendance

mercredi 12 décembre 2012

PEACE & LOVE

Crise economique aiguë, des investisseurs qui s'en vont, des personnalités politiques de haut rang qui annulent leurs visite en Tunisie, penurie de produits de premieres necessites, découverte d'explosifs, découverte d'armes, des commandos tirent sur nos forces de l'ordre et les tuent, des "associations" se donnent le droit d'attaquer, voire de tuer, des imams qui appellent au jihad, une constitution qui tarde a voire le jour, des dates pour les elections impossible a definir... et pourtant en Tunisie, il y a un type et un seul qui ne cesse de dire : "qu'il est optimiste quant à l’avenir du pays". Est ce que nous vivons dans le meme pays lui et nous?

mardi 11 décembre 2012

Demagogie

Pourquoi dit on qu'une greve generale donnerait elle une image mauvaise du pays a l'occident et aux investisseurs alors que au contraire, une pareille greve est une note de bonne sante de la democratie et de la société civile.
Ce qui terni l'image du pays n'est il pas plutôt la mauvaise situation securitaire, le flou quand a la date de redaction de la constitution et la date des elections?
Le flou ne provient il pas de la violence des LPR qui vont jusqu'a l'assassinat et des salafistes violents qui s'attaquent aux ambassades et aux gens?
Je pensais que la demagogie était partie avec le RCD, a priori , non

lundi 10 décembre 2012

l'Etat s'est délité

Le 14 Janvier et les jours qui l'ont precede, un seul slogan : la peur a change de camp.Tres vite, sous l'effet de la violence généralisée induite par le soulèvement, l'Etat s'est délité. Trop vite. La rapidité du phénomène interpelle d'autant plus que la Tunisie a connu dans un passe recent des secousses d'une ampleur considerable, sans que la permanence de l'Etat en fut affectée.Abbes Mohsen - Grand commis de l'Etat 

mercredi 5 décembre 2012

Triste revolution

Plusieurs villes sont paralysées. l'UGTT est sur le point d'annoncer une greve generale. La violence devient le quotidien de notre pays. Les tunisiens se dressent les uns contre les autres. La justice est manipulée, la presse est sur le qui vive, les libertes sont menacées malgré la grande liberte d'expression, la constitution est bloquee, l'ISIE est bloquee, la reforme de la justice est bloquee, la justice transitionnelle ne démarre pas, les deputes font greve. Triste revolution

dimanche 2 décembre 2012

Le tunisien est debile

Moncef Marzouki a clairement dit.: "il faudra constituer un gouvernement ne tenant pas compte des quotas politiques , composé de competences et réduit en nombre". Tout le monde a compris la meme chose. 
Son décodeur, pardon, son porte parole Adnene Manser a infirmé disant que MM "voulait dire on remplace les ministeres techniques liés au développement par des competences (technocrates)).
Alors ici 2 constats:
- Ou bien Marzouki est fou comme le pretend son ami Omar S'habou, et dans lequel cas il ne peu être President 
- Ou bien ces gens la nous prennent pour des cons , et se moquer ainsi de l'intelligence d'un peuple est tout de meme tres grave

vendredi 23 novembre 2012

OPTIMISTE

D'accord ou pas d'accord pour passer l'interview de Chiboub. Chacun son opinion. Pour moi il y a quelque chose qui est bien plus important que tout cela. C'est que en Tunisie, il y a bien eu une revolution et que quelque soient les gouvernants, ils ne seront pas capables de faire taire la société civile et le citoyen tunisien. Que la presse malgré toute la pression qu'on a mis sur elle demeure et 
demeurera libre et que la justice, bien que manipulée en ce moment finira par devenir indépendante. Moi je suis tres confiant et cette affaire Chiboub (dont l'interview allait être au debut favorable a ceux qui nous gouvernent) est le déclenchement de quelque chose d'extraordinaire qui ne va pas s'arrêter de si tot. Je suis hyper optimiste

mercredi 21 novembre 2012

Humble Lobna Jeribi

Ce qu'a fait Lobna Jeribi est certes condamnable et inacceptable. Mais je pense que s'il y a eu autant de vagues c'est parce que c'est elle et qu'il s'agit du Tak. D'autres fraudes ont eu lieu avant et n'ont pas suscite autant de reactions et d'indignations. Il est vrai que Lobna avec son attitude post-fraude a mis de l'huile sur le feu. Dans une dernière declaration elle dit en substance : « Ceci
 étant, je suis réellement navrée et je m’excuse. J’ajouterais qu’il serait bénéfique à tous les politiciens d’adhérer à cette culture de l’excuse en cas d’erreur et qu’il est temps qu’ils apprennent à reconnaitre leurs torts!». Encore une fois Lobna, tu rates une occasion de rester humble. Tu t'excuses, et cela est a ton honneur mais que tu te dresses en donneuses de leçons aux autres politiciens, et particulièrement en ce moment...L'apprentissage est dur et j'espere que pour le reste du parcours tu adopteras tes positions en fonction de TES convictions et seulement en fonction de tes convictions sans calculs politiques car ces calculs sont d'avantage en train de te nuire que de t'aider. La route est encore tres longue.

lundi 19 novembre 2012

JUSQU'A QUAND?

Des images violentes, terrifiantes, horribles nous viennent de Gaza. Des images d'enfants morts , des bebes déchiquetés, de constructions a terre. Des images d'un peuple abattu. Oui des roquettes ont été envoyes de Gaza vers les terres coloniales. Mais que demandent ceux qui ont envoye ces roquettes? Ils demandent a etre libres, ils demandent a ce que l'occupation soit levee. Oui occupation, on parle encore de colonialisme au 21e siecle. La cause Palestinienne n'est pas la cause du Hamas ou de n'importe quel mouvement. C'est la cause de tout un chacun de nous. Les cameras ont pu aller sur place et filmer. Aujourd'hui n'est plus hier, et ces gens la ont droit a leur terre et rien ne peut justifier une reaction aussi violente de la part d'Israel devant le silence de plus en plus assourdissant du monde.

vendredi 16 novembre 2012

Le train de vie de nos deputes absents




Les salaires bruts des deputes sont les suivants :
- President de l'ANC : 8700 Dinars
- Vice-Presidente : 10790 Dinars (bi douviz siouplait)
- Deputes de l'etranger 9711 Dinars (bi douviz zada)
- Depute weld lebled (4905 Dinars)

Le classement des groupes parlementaires qui votent a l'ANC nous donnent Ennahdha comme meilleur eleve et le Takattol comme cancre:- Ennahdha : 77.5%
- Groupe democratique : 62%
- El Wafa (ayedi) : 60%
- CPR : 54%
- Ettakatol : 50%

Le salaire moyen d'un depute equivaut a 13 fois le SMIGLe budget de l'ANC consacre aux outils a mettre en place pour assurer la transparence equivait a 2,2% du budget global de l'ANC2 jours d'absence d'un depute de l'ANC equivaut au SMIG (le jour d'un depute coute 170 dinars)

Convocations de ministres pour tel et tel autre sujet, Gaza, le chat de la voisine qui est bloque sur le pommier,.... Voila a quoi s'occupe l'ANC. La constitution... un jour peut être. Quand a leur presence aux reunions des commissions ou en pleiniere. haddeth wala 7araj.



https://www.facebook.com/notes/karim-baklouti-barketallah/le-train-de-vie-de-nos-deputes-absents/458024584238627

jeudi 15 novembre 2012

Dramatique

Un gamin de 6 ans aspiré par les filtres de la piscine d'El Menzeh en présence des moniteurs et des entraineurs. Une irresponsabilité impardonnable de la part des responsables de la maintenance de la piscine qui ont laissé les bouches des filtres d'aspiration ouverts ainsi que de la part de ces moniteurs peu vigilants. On le connait cet enfant. Un bon nageur en plus. C'est dramatique d'en arriver 
la a cause de notre continuel laisser aller et notre manque de vigilance a propos des aspects securitaires. Le fait qu'il y ait un surbooking au niveau du nombre d'enfants admis a la piscine du au manque d'infrastructures dans le pays, devrait inciter a augmenter le niveau de vigilance et d'élever les exigences en matière de sécurité. Puisse ce drame malheureux, qui se doit d'être sanctionné, servir de leçon pour l'avenir. Fallait il en arriver a créer un drame au sein d'une famille pour prendre conscience ?

samedi 10 novembre 2012

Lettre ouverte a R.Ghanouchi


Mon ami et non moins talentueuse Souha Ben Othman a ecrit une lettre ouverte a Rached Ghanouchi, dont voici la traduction faite par TUNISCOPE

Voici la traduction approximative du texte rédigé par Mme Souha Ben Othman :
« Je m’adresse à vous, en mon nom et au nom de plusieurs jeunes Tunisiens et Tunisiennes fiers de leur appartenance et de leur identité arabo-musulmane. Évidemment vous ne nous connaissez pas. Mais nous vous connaissons et nous avons défendu votre droit à l’existence politique.
Je voyais en votre personne une grande partie de la solution. Or suite aux élections du 23 Octobre, je n’ai vu en vous et Ennahdha qu’une difficulté puisque la révolution, que nous, jeunes Tunisiens, nous avons fomentée,  est devenue un jouet que vous manipulez suivant vos intérêts politiques et personnels.
M. Rached Ghannouchi, mettez un terme à cette mascarade car nous ne vous permettrons pas de voler notre révolution au nom de Dieu, notre dieu à tous. Vous ne pouvez être honnête avec les Tunisiens et Tunisiennes étant donné que ce qui vous intéresse, depuis plus de trente ans déjà, est le pouvoir. Chose qui nous ait manifeste, à présent.
Dès que la répression s’est abattue sur la Tunisie, vous avez quitté le navire et vous avez abandonné les militants islamistes, arrêtés, torturés et tués, par la suite.
M.Rached Ghannouchi, n’oubliez pas, qu’à l’heure où vous savouriez, en compagnie de votre famille, la prospérité et la quiétude à Londres, ce pays « maçonnique, laïc, impérialiste, mécréant », la Gauche impie défendait les prisonniers et les victimes de la torture. Cette Gauche qui a assuré et défendu les Droits de l’Homme sans se soucier des différences politiques.
Non ! Non vous n’avez aucun rôle dans la révolution, pourtant vous avez dérobé le sang de nos martyrs. Vous ne voulez que la sédition et la division de la société entre croyants et mécréants. La différence entre vous et la Gauche est que vous avez milité pour le Pouvoir alors que la Gauche militait pour défendre les Droits de l’Homme, la pluralité politique et la liberté d’Expression.
Vous étiez absent pendant que les Tunisiens souffraient de corruption et d’injustice. En bref, vous avez altéré l’image de notre pays et vous êtes responsable de l’absence du concept d’Etat et de la politisation des ministères de l’Intérieur et de la Justice au profit de votre parti.
M. Rached Ghannouchi, nous continuerons à lutter pour notre pays, pour les générations futures. Il n’y a plus de place à la peur. Si notre révolution avait un acquis bien précis, est que les Tunisiens n’ont plus peur et la révolution n’a jamais été une partie du Sacré ».  

dimanche 4 novembre 2012

La politique de l'autruche du Tak continue


Aujourd’hui dans le journal El Maghreb une grande interview de Ziad Miled en 3 pages. Une énorme nième perte pour Ettakatol qui se prive la des services d’un homme qui a toujours dit que la troïka ne pouvait fonctionner sans une "architecture politique" car c'est "un mariage sans amour" et dont la majeure insuffisance de cette troïka est l'absence d'un programme de coalition signé publiquement et approuvé par les bases des différents partis formant la coalition ainsi que la détermination des mécanismes qui permettent a l'instance de l'Etat de fonctionner et notamment le fait que le chef du gouvernement se devait d'avoir dans son cabinet un représentant de chaque parti qui soit le lien entre le gouvernement et les partis plutôt que cette commission de coordination qui prends des décisions notamment dans les désignations, dont l'application par le chef du gouvernement est différente. La faible taille de Ettakatol dans la coalition aurait pu être compensée par un meilleur "flair politique" et une anticipation des événements, comme entre autres, quand il a fallu négocier avec les autres partis suite a la crise du 23 octobre, la ou Ettakatol, par manque de ressources humaines, après ce déferlement de départs que le parti a toujours marginalisé et parce que ce sont toujours les mêmes qui veulent tout faire (alors qu'ils sont partisans), ne se sont pas rapprochés des partis démocratiques, cédant ainsi le pas a Ennahdha et du coup ont perdu une chance historique d'atténuer la crise. Il dit dans son interview comment les portefeuilles ministériels pour Ettakatol changeaient chaque jour et que le choix des ministres n'a pas été fait sur une base consensuelle avec les différentes structures du parti, ce qui ne donne de ce fait aucune cohésion entre les ministres et les militants du parti d’une part et poussent ainsi plusieurs a choisir de s'en aller devant cet esprit de fonctionnement, encore une fois, non démocratique d’autre part. Il explique que son départ a été très longuement réfléchi et que devant le choix cornélien qui consiste à se dire s'il fallait quitter sa ville et perdre ainsi des amis ou quitter sa campagne et ainsi se déraciner, il a choisi la première option. Car Zied est au Ettakatol enraciné dans les valeurs originelles du parti, lesquelles valeurs ont été bafouées et perdues ajouté au fait que le quotidien était devenu très ennuyant au sein du parti, la visibilité inexistante et la crédibilité totalement perdue. Le déclic final ayant été le dernier conseil national du parti ou au lieu que le conseil national ne débatte de la situation du pays, du rôle joué par les ministres du parti et de la critique interne, la direction du parti a choisi de discuter du sondage de l'IRI qui donnait de bons résultats a Ettakatol. Certains penseront que ce départ vient un peu tardivement, mais Zied qui fait partie de ceux qui pensent qu'il fallait faire une coalition gouvernementale, a mené sa mission jusqu'au bout et s'en est allé, alors que cela faisait très longtemps qu'il voulait le faire, au moment ou la commission de coordination dont il est membre allait commencer a traiter des problèmes de la constitution, et pour lui, ce sujet ne peut faire l'objet d'accords préalables et aucune concession. Il conclu en disant que pour l’avenir, ce qui l'intéresse c'est de continuer a défendre les libertés et que la page Ettakatol est tournée mais non déchirée. Pendant ce temps et a la page suivante du journal, nous avons une photo d'un Ben Jaafar enfoncé dans le fauteuil du Bey de Tunis dans un profond sommeil. Certains disent que pour devenir star, il suffit de quitter Ettakatol, mais ces gens la ne sont rien d'autres que des idiots-opportunistes qui n'ont jamais rien compris a la politique et qui adoptent, comme le fait le parti d'ailleurs, la politique de l'Autruche. Le départ de Ziad Miled avec le départ des 10 autres députés, les démissions en masse des différentes structures du parti et des cadres qui ont fait que Ettakatol se transforme de parti de résistance, en parti de masse et capable de se positionner pour gouverner sonne t-il la fin de Ettakatol? Oui et non à mon avis, car Ettakatol possède encore une chance de se retrouver une santé. Mais hélas, plus personne au sein du restant du, de ce parti n'est capable aujourd'hui de le faire