jeudi 29 décembre 2011

Bonne annee

2011 fut exceptionnelle. Le peuple Tunisien a fait sa revolution. Il a fait tomber un tyran et fait disparaitre une grosse machine qui avait pour mission de creer tous les moyens possibles et imaginables pour garder un homme au pouvoir en utilisant toutes sortes de moyens, mensonges, diffamation, délation, oppression... Combien de personnes ont été torturées, tuées, emprisonnées, exilées, séparées de leurs familles... Cette machine a aide Bourguiba a tenir 31 ans et Ben Ali 23 ans. Elle a permis a des familles de s'enrichir au detriment de tout un peuple. Elle s'est installée dans tout le pays, dans les coins les plus recules du pays et avait des informations sur chaque personne. Elle savait combien le peuple vivait la misere mais a chaque visite de dirigeants du pays, elle ne lui montrait que la face acceptable afin qu'elle continue, a son tour, de profiter de ses privileges. Ce peuple a dit NON a tout cela, a dit DEGAGE a tous ces gens la et a choisi une nouvelle destinée. Une destinée difficile, semée d'embuches, couteuse mais cette destinée le mènera a la liberte, a un meilleur partage des biens de la société, a la succession passive et pacifiée du pouvoir au travers d'elections. Ce peuple n'a pu, helas, célébrer dignement a ce jour le succes de sa revolution et ce pour une multitude de raisons. 2012, risque d'être une année difficile, mais ce sera l'année de la construction, l'année ou l'on écrira notre nouvelle constitution, l'année ou l'on construira notre société civile, l'année ou l'on apprendra encore d'avantage ce qu'est la democratie et comment nous pouvons tous vivre ensemble. C'est une année ou nous devrons tous etre vigilants car certains essaieront d'en profiter pour enraciner leurs ideologies ou changer notre mode de vie. Tous on se mobilisera, chacun de nous devra le faire, pour s'opposer de maniere forte a toute tentative d'appropriation des fruits de la revolution par ceux qui n'y ont pas contribue et ensemble on tentera de creer une Tunisie nouvelle ou tous nous avons le droit d'y vivre quelque soit notre foi, une Tunisie transparente au niveau de sa gestion et ou la richesse sera mieux partagée afin que plus personne ne souffre de faim ou se sente abuse. Soyons encore patients . Bonne et heureuse année a toutes et a tous. 

lundi 26 décembre 2011

Rached Ghanouchi tu n'es que le President d'Ennahdha


Je voudrais a mon tour rebondir suite a l'article tres bien redige par  Jolanare Elsefira Elhafyena et relatif au statut de la fille de Rached Ghanouchi épouse de Bouchlaka le nouveau ministre des affaires étrangères de la Tunisie post revolutionnaire
Outre le fait qu'il faille condamner et de la maniere la plus ferme les propos de Mme Soumaya Ghannouchi Bouchlaka, il faudrait tout autant condamner la presence tous azimuts de Rached Ghanouchi dans les medias et les differentes tribunes
Rached Ghanouchi a une influence certaine sur ce gouvernement et toute personne qui n'a pas sa benediction ne pourra occuper aucun poste
Rached Ghanouchi a place son gendre a la tete de l'un des ministeres les plus importants malgré toutes les reserves qui ont precede et suivi cette nomination
Deja sur le principe, et vu notre passe recent, il fallait éviter la designation de toute personne proche a moins que cette personne ne possède un CV exceptionnel ou une experience tres riche
Or il se trouve que ce Monsieur Bouchlaka n'a rien d'exceptionnel et que son CV est tres loin d'impressionner quiconque
N'etait il pas mieux de nommer a la tete de la diplomatie tunisienne quelqu'un issu lui meme du ministère des affaires étrangères?
Mais avec Ennahdha qu'est ce qui est normal?
Un Rached Ghanouchi sans aucun statut officiel que l'on retrouve aux tribunes officielles, un Rached Ghanouchi qui voyage et qui rencontre des responsables politiques d'autres pays, un Rached Ghanouchi a l'influence grandissante
Ce meme Rached Ghanouchi, si on laisse faire, deviendra un sujet tabou et petit a petit parler de lui en mal, deviendra un sacrilege (on est presque a cette etape deja) et lui porter la moindre atteinte peut devenir passible de prison
Nous ne devons ces etats de fait et que Ennahdha se charge de diriger et de conduire le pays vers le redecollage economique et la paix sociale
Ennahdha doit se concentrer sur ces missions et éviter de gangrener l'administration en y installant ses cadres
La police qui est aujourd'hui dirigée par Ennahdha doit devenir une police républicaine au service du citoyen et plus jamais a la disposition d'un quelconque pouvoir politique
Que chacun respecte les institutions en place et que Rached Ghanouchi se limite a son role de President de Ennahdha et seulement de Ennahdha car tous les autres ne se reconnaissent nullement en ce cheikh

Karim BARKETALLAH

vendredi 16 décembre 2011

NON MBJ NE VOUS A PAS VOLE VOS VOIX


Des militants Ettakatol pensent que le parti et MBJ leur ont vole leurs voix. Ils ont certainement le droit de penser que MBJ et Ettakatol les ont trahi. Ce sentiment est a mon sens le fruit de tout ce tapage que l'on fait autour de cette alliance et de la mauvaise communication de Ettakatol. Tres sincerement je ne pense pas que  ceux qui comme toi ont vote Ettakatol , aient été trahis. Au lendemain des elections, on avait 2 choix. Soit d'aller dans l'opposition , soit faire partie du gvt. Ettakatol a choisi de rentrer pour plusieurs raisons dont j'enumererai quelques unes :
- Ettakatol durant la campagne a toujours dit qu'il était pour un gouvernement d'unite nationale qui inclurait entre autres Ennahdha
- Il est vrai que Ettakatol aurait prefere que Ettajdid et le Pdp fassent partie du gouvernement afin de faire une alliance encore plus large et avoir ainsi d'avantage de portefeuilles ministériels pour le camp progressiste et être encore d'avantage plus nombreux et forts au sein du gouvernement pour faire passer des lois progressistes, mais si ces partis ont refuse de participer au gouvernement, est ce que Ettakatol est oblige de choisir leur strategie?
- Laisser Ennahdha gouverner seul est un danger. Regardez comment les débats au sein de l'ANC ont fait infléchir Ennahdha sur plusieurs sujets. Ennahdha est parti d'un document qui la favorisait a 100% a un document bien plus consensuel meme s'il n'est pas parfait. Ce compromis est le fruit d'une pression aussi bien de l'opposition que des partenaires de Ennahdha. Ce qui veut dire que travailler au sein du gouvernement avec Ennahdha, c'est les empêcher d'aller au dela de ce qui peut être accepte et être le porte voix, a l'interieur, du camps progressiste. La nature a horreur du vide. Ne l'oublions jamais.
- Ettakatol a choisi de participer au gouvernement pour aussi apprendre a connaitre les rouages de l'administration et de l'Etat. Rouages qui lui sont totalement inconnus jusque la.
- En participant au gouvernement, Ettakatol va s'attirer de plus en plus de competences qui prépareront les prochaines échéances auxquelles va faire face notre pays. Le pouvoir ramène toujours les competences
Je n'irai pas jusqu'à critiquer cette alliance que veulent faire les partis qui ont choisi l'opposition, mais sincèrement je les verrai mal se souder en une seule force. Ils n'ont pu le faire quand ils etaient tous opprimes par Ben Ali. Les ego vont vite remonter a la surface et l'alliance ne pourra se faire. Et puis comment faire une alliance avec des partis qui sont issus de l'ancien regime? 
Ettakatol a fait une alliance gouvernementale, mais pas au sein de l'ANC. Ce que vous avez vu jusque maintenant au sein de l'ANC fait partie des accords TKTL-NDA-CPR. Maintenant plus rien ne lie ces partis au sein de l'ANC et chacun votera les articles de la constitution selon ses convictions , visions et croyances
Tres sincerement et connaissant MBJ, je lui fais confiance. JAMAIS il ne trahira ses electeurs, jamais il ne deviera de ses principes. Ettakatol est l'alternative prochaine a Ennahdha et le parti a besoin des competences de tous
Au lieu de dire que MBJ vous a vole vos voix ou qu'il vous a trahi, rejoignez le parti et exprimez vous a l'interieur. Le parti est le votre et ensemble on peut reconstruire et être l'alternative a Ennahdha
Sinon, observez et vous verrez que mon discours est bien d'avantage realiste que démagogique. Karim BARKETALLAH 

<photo id="1" />

mardi 13 décembre 2011

Tous pour la Tunisie


Aujourdhui la Tunisie a un nouveau President. Avant cela une assemblee nationale constituante a ete installee. La loi pour l'organisation provisoire des pouvoirs a ete votee. Certains verront en cette loi, la moitie du verre vide et d'autres la moitie du verre pleine. La Tunisie selon ma lecture est en train de reussir et de maniere admirable son processus qui la menera vers une democratie vrai et un respect, vrai, des droits de l'homme. Nous sommes le 12 Decembre, c'est a dire 11 mois exactement depuis la fuite du dictateur et la victoire du peuple (certains voudront parler de coups d'Etat ou autre pour devaloriser ce qui a ete fait par ce peuple instruit) sur l'oppression. Nous avons pu tenir des elections dignes de notre rang et les urnes ont parle. Ceux qui dirigent le pays aujourdhui que cela soit Mustpha Ben Jaafar ou Moncef Marzouki sont de vrais militants des droits de l'homme et de vrais democrates. Ajoute a cela, ce sont 2 personnalites instruites. Nous devons leur faire confiance, comme nous devons faire confiance au gouvernement pour mener le pays a bon port. Leur faire confiance, ne veut en aucun dire baisser la pression. Que la societe civile et que l'opposition jouent leur roles pour les empecher de devier et leur rappeler, a chaque fois, leurs promesses et engagements.
N'insultons pas l'avenir, ayons confiance en nos institutions. Je pense qu'il est de l'interet de tous que cette revolution atteigne ses objectifs, que le vrai pouvoir revienne au peuple et l'economie se redresse.
Ceux qui attendent au tournant en esperant que ce gouvernement ne reussisse pas dans ses taches avec une arriere pensee electorale, ont tout a fait tort
A mon sens ceux qui ont choisi de rentrer dans le gouvernement sont ceux auxquels le temps donnera raison (a titre de rappel, il a ete fait appel aussi bien au pdp, qu'a ettajdid, qu'a Afek... pour rentrer dans le gvt et ils ont decline).
Ceux qui ont choisi de rester dehors, il faut aussi valoriser leur role. Ils seront le vrai contre pouvoir et auront un grand role a jouer
Mais les deux parties, doivent placer l'interet de la nation avant tout
Soyons optimistes. L'avenir sera meilleur que le passe. J'en suis intimement convaincu
Ce n'est qu'avec une volonte forte et une envie de reussir que nous pourrons enfin celebrer notre revolution.
Justice sera rendue a tous ceux qui ont ete spolies et ceux qui auront abuse de ce pays et de son peuple devront payer
Ce n'est que de la sorte que notre pays se construira
Tahya tounes - تحيا تونس. et regardons l'avenir avec espoir pour que nos enfants aient droit a ce que nous n'avons pu avoir et qui la chose la plus cher au monde LA LIBERTE!!!!
Karim BARKETALLAH

<photo id="1" />

samedi 3 décembre 2011

Appel

Le projet de reglement interieur qui sera discute mardi prochain en pleiniere au sein de l'Assemblee Nationale Constituante est tres desequilibre et favorise encore une fois l'hegemonie de Ennahdha sur la gouvernance du pays. Ce projet s'il est vote en l'état, permettra a Ennahdha de diriger le pays quasiment seule et sans contre pouvoir. Elle s'installera alors dans l'administration qu'elle gangrènera, sortira des lois et mettra le pays a ses genoux. Le President de la Republique demeure sans pouvoirs aucuns et le President de l'ANC pourra être ejecte de son poste avec la majorité simple (alors que pour virer le premier ministre il faudra les 2/3). Je rappelle que pendant cette annee, le pays fonctionnera encore sans constitution et ce sont les "marassime" du premier ministre qui feront fonctionner le pays. J'appelle ici tous les sympathisants de Ettakatol (et ceux du CPR s'ils le souhaitent) de se joindre a moi (sur la page ETTAKATOL - FDTL EL MENZEH - Section de Tunis), sur toutes les pages du parti et également en se mobilisant auprès de nos representants a l'ANC et notre bureau politique afin que ce texte ne soit pas vote en l'état par le parti. L'avenir de notre pays et celui de nos enfants est encore, pour quelques temps, entre nos mains. Ne nous laissons pas faire, ce n'est pas parceque notre parti n'a pas gagne les elections que nous devons abdiquer. Oui nous avons choisi de rentrer au gouvernement, oui nous soutenons ce choix, mais pas a n'importe quel prix!! Karim BARKETALLAH

mercredi 30 novembre 2011

Message aux sympathisants de Ennahdha

Ennahdha a obtenu une large avance sur son concurrent immediat car tous les concurrents qui sont derriere et notammennt CPR, TKTL, PDP auxquels on peut rajouter PDM, AFEK, Independants et meme quelques listes Aridha, se ressemblent ou se completent et leurs voix se sont partages entre eux. Ennahdha n'est pas majoritaire , c;est un parti qui ne possede aucun prog politique qui tienne la route mais possede une ideologie tournee vers la divinite et tous ceux qui ne se retrouvaient pas dans les autres partis ont vote Ennahdha. De plus si on ajoute ceux qui n'ont pas vote + les quelques fraudes qu'il y a eu, Ennahdha ferait bien moins que les 40% du scrutin. Donc attention de ne pas te tromper dans l'analyse faite par certains. Et puis je rajouterai, moi qui ne m'oppose pas a gouverner avec Ennahdha, et devant cette nouvelle menace qu'on nous brandit a propos des militaires,  je prefere les militaires a une Ennahdha anti democratique telle que elle est en train de se reveler depuis 2 jours. Concernant les alliances. Que Ennahdha (et ses sympathisants) sachent ce qu'ils pesent reellement sur l'echiquer politique et agissent en consequence. Auj ENnahdha a l'impression que elle tient la une chance historique de boucler la boucle et s'installler eternellement au pouvoir. Mais c'est mal juger le niveau intellectuel des tunisiens et leur desir de liberte. Je parle des gens aises mais aussi des mal lotis. Ces derniers ont ete manipule par Ennahdha, mais elle ne les prendra pas par 2 fois car pendant sa gouvernance, elle n'aura rien a leur offrir et une partie d'entre eux ne votera pas Ennahdha la prochaine fois... a moins que ENnahdha installe sa dictature des a present, transfere les elections au Ministere de l'Interieur et dirige le Ministere... et cela ne m'etonnerait pas qu'ils le fassent, mais entre temps il faudrait qu'ils massacrent des centaines de tunisiens car mourir sera plus reposant que d'etre dirige par des non democrates et des gens qui veulent vous imposer leur mode de vie. Ne venez nous provoquer par de la violence et des menaces aujourdhui. Et merci de comprendre ce message car c'est celui aussi d'une tres grande partie et peut etre une grande majorite des tunisiens

samedi 26 novembre 2011

Atteintes aux libertes en Tunisie


Les atteintes aux libertes durant les derniers jours (source : le Maghreb). La liste est bien plus longue que cela. Ces actes n'ont ete condamnes par aucun parti politique et la police n'a intervenu dans aucun de ces cas. Impunite totale et liberte totale d'agir:
- 19/11 : inscription sur le mur de l'institut des baux arts du message "nous nous vengerons de vous".  
- 18/11 : des salafistes s'attaquent a une prof de dessin (fatma jegham). Le meme jour : exclusion de iqbal gharbi du siege de la radio zitouna.
- 15/11: des barbus s'attaquent a l'institut des beaux arts de kairouan et menaces de mort a l'encontre d'une enseignante.
- 30/10 : des etudiants barbus interdisent la mixite au sein d'un restau U a gabes .
- 21/10 : l'homme de theatre rejeb magri est attaque par des salafistes .
- 20/10: attaques par un groupe de barbus de manifestants demandant la liberte d'expression a kairouan.
-  18/10 : a l'avenue h bourguiba a Tunis des salafistes enlevent une sculpture qu'ils considerent comme atteignant aux bonnes moeurs et attaque des membres du syndicat. Le meme jour : des etuduants de l'universite de theologie boycottent les cours d'anglais, allemand et francais tant que leur enseignantes ne mettent pas le hijab.
- 14/10 : affaire Nessma et attaque de la maison de nebil karoui suite a la diff de persepolis.
- 9/10 : attaque du siege de nessma


Karim BARKETALLAH

vendredi 25 novembre 2011

هياة الامر بالمعروف و النهي علي المنكر (hayet al amri bil maaroufi wa annahyi ala al monkar)


هياة الامر بالمعروف و النهي علي المنكر

Cette hayaa (hayet al amri bil maaroufi wa annahyi ala al monkar) , eh oui existe dans notre pays, se donne le droit d'interdire a Ikbal Gharbi de rentrer dans son bureau a la radio Ezzitouna car elle est moderne malgre sa formation islamique et son appartenance a l'ecole Ezzaitouna
Cette femme ne porte en effet pas le voile et possede une lecture moderne de la religion
Ces brabares lui interdisent de travailler au nom de je ne sais quelle logique qu'ils ont pondu
Je condamne!!!!
Au dela de la condamnation qui concerne Iqbal Gharbi, je condamne l'existence meme de cette hayaa
De quel droit ces gens la viendront ils atteindre a nos libertes 
Qui leur a donne le droit d'exister
Sommes nous dans une republique ou bien la preparation du califa annonce par Hamadi Jebali est en train de se preparer petit a petit
Ou sont les partis, et notamment les 3 d'entre eux qui vont gouverner le pays?
Ou est la police?
Ou est l'ordre?
Ces gens la se preparent a organiser leur congres bientot et de se mettre en action juste apres!!!
Ne dormons pas sur nos lauriers
La liberte qui est donne a leur actes est contraires aux principes de fonctionnement de la Republique!!!
Ne les laissons pas faire et agissons avant qu'il ne soit trop tard

Karim BARKETALLAH

vendredi 18 novembre 2011

Brisons les tabous

Aujourd'hui les gens se font de l'auto censure, ils ont peur. Cela risque d'être encore plus dangereux que la censure de Ben Ali. Les artistes ont peur pour leur intégrité physique. Oui parlons en du film Persepolis, parlons de Nessma et des islamistes. De quoi avons nous peur. Oui, le film a montre l'imaginaire d'une jeune fille qui a imagine Dieu. Qui de nous n'a pas imagine Dieu. On l'a tous vu dans notre imaginaire. Le proces de Nessma n'a pas lieu d'être. je suis tres loin de defendre Nessma et sa manipulation. je suis tres loin de défendre les Karoui et leur opportunisme mesquin. Les partis politiques expriment des positions qui ne sont pas les leurs mais celles que la majorité veut écouter par soucis electoral. Les associations ont l'air d'avoir peur elles aussi. Persepolis est une oeuvre cinématographique. On peut en discuter, en debattre dans des espaces de discussions, dans divers cercles... mais de la a porter l'affaire devant la justice!!!! Enfin, j'aimerai que Ettakatol et le Cpr qui seront au commandes du pays s'expriment clairement sur le sujet et cessent de caresser Ennahdha dans le sens du poil. J'aimerai aussi voire cette grande "supposée" force de l'opposition se mêler au debat et exprimer son indignation ou... son accord! Wake up guys. It will be too late very soon

mercredi 16 novembre 2011

Message a ceux qui ont choisi de soutenir leur camps qui a choisi ou pas de rentrer dans le gouvernement

Soyons positifs, la Tunisie passe par un moment historique mais egalement tres difficile. Arretons de nous emporter les uns contre les autres, je pense qu'on l'a suffisemment fait et voila le resultat. Si vous croyez que a Ettakatol on est a 100% convaincus de notre demarche vous vous trompez, mais on essaye de limiter les degats. Ce n'est qu'en etant positifs, nous tous, que l'on fera , PEUT ETRE, quelque chose qui sauvera ce pays. Arretons donc ces attaques steriles . Si le PDP ou d'autres ont choisi l'opposition on leur doit respect pour leur choix pour lequel eux non plus ne sont pas convaincus a 100%. Il est aussi constructif de respecter ceux qui ont choisi de discuter avec Ennahdha. On doit encore travailler, prospecter... pour avoir une vue des choses qui nous permettra de prendre une decision. Si demain le PDP ou ETTAKATOL deviennent l'un ou l'autre un grand parti, cela ne peut etre que benefique  pour la democratie et les libertes. On s'est suffisemment trompe d'adversaire. Arretons nous maintenant tant qu'il est peut etre encore temps. La Tunisie a besoin de toutes ses forces pour que nous ne sombrons pas dans l'extremisme et pour que la democratie triomphe. Ne l'oublions pas, a ce jour nous n'avons ni pu feter la revolution, ni faire le deuil de nos martyrs. Les evenements se precipitent a une vitesse grand V que a chaque fois on sombre de nouveau dans l'inquietude voire dans la deprime. Il n'y a plus de PDP et de ETTAKATOL aujourdhui, il y a la TUNISIE. Nos leaders, on doit leur faire confiance, mais ils ne detiennent pas eux non plus la VERITE. Avant le 14 Janvier, on n'etait ni chez l'un ni chez l'autre et notre revolution on l'a faite et sans l'un et sans l'autre. Ne l'oublions pas. Karim BARKETALLAH

lundi 14 novembre 2011

Si Hamadi JEBLI se trompe d'epoque


Comme nous tous, j'ai été surpris, voire d'avantage, quand j'ai vu la video de Hamadi Jebali parlant de califat. Ce type, suppose diriger un pays au bord du gouffre économique et social, se dit pret a aller liberer la Palestine et se voit comme étant le 6e calife. Je ne sais s'il sait dans quel siècle il vit et s'il a compris que le califat c'est fini
Je ne sais pas aussi si ce futur premier ministre de la Tunisie révolutionnaire sait a quel point des villes comme Sidi Bou Zid, Kasserine, Thala, Le Kef, jendouba, Seliana... ont besoin d'être libérées avant que ne le soit la Palestine. On ne peut donner aux autres que lorsqu'on se sera donne satisfaction a soi meme
Ce Hamadi Jebali, ne sait il pas qu'il a été élu par les urnes de maniere démocratique et que ce peuple en a marre des dictatures et que ce peuple n'acceptera plus aucune dictature aussi divine que celle qu'il veut nous presenter
Le prochain qui dirigera le pays viendra par les urnes et il n'est pas question de releve automatique mon cher Hamadi Jebali, meme si tes croyances te le font croire
Reviens sur terre et affronte les vrais réalités du pays qui sont le chômage, la précarité, les inégalités... et pas du tout le califat ou la liberation de la Palestine
Ce peuple est eduque, c'est le peuple le plus instruit de la region et ni toi, ni le parti que tu representes ne pourront nous faire revenir en arriere
Si tu veux avancer, allons y, tenons nous la main et ensemble faisons prospérer ce pays et installons y les libertes et les droits fondamentaux
Si ton ideal est ailleurs, tu as le droit de rever, mais rêve loin, tres loin de nous car la Tunisie et son peuple ne reviendront jamais aux tenebres
Nous on se projette dans l'avenir et le developpement
Toi a priori, tu te projettes en arrière au 14e siecle.
Dans ce cas, il faudrait se poser la question si tu es vraiment l'homme de la situation
A bon entendeur...
Karim BARKETALLAH - Militant et cadre du parti Ettakatol

jeudi 10 novembre 2011

UNE PENSEE POUR ZINE EL ABIDINE BEN ALI

 j'aimerais te dire que tu es une horrible parenthèse dans l'histoire du pays. Tous ceux qui ont dirige ce pays depuis qu'il a existe ont laisse une trace négative et positive. Mais aucun d'entre eux n'a été aussi égoïste, aussi malhonnête et aussi mauvais calculateur que toi. Tu es déjà rentre dans la poubelle de l'histoire de ce pays. Ce pays qui est en train de réussir une transition démocratique exceptionnelle. Ce pays qui a mis en place une instance indépendante qui a permis a ce peuple de choisir librement ses représentants, ce pays qui aujourd'hui permettra a tous les tunisiens, ceux que tu as mis en prison, ceux que tu as torture, ceux que tu as fais fuir de ce pays en les séparant de leurs familles, ceux que tu as prive de leurs droits les plus élémentaires, ceux que tu as fait vivre dans la peur, ceux desquels tu as abuse toi même ou par ta famille interposée. Tous ces tunisiens aujourd'hui vivront ensemble et se respecteront. Tu nous a fait peur avec les islamistes, tu nous a cache la misère, tu as abruti notre jeunesse, tu as enlevé toute envie de création a nos jeunes et aussi a nos entrepreneurs. J'aimerai te dire, que le pays passe par une période certes difficile, mais une période aussi exceptionnelle, fantastique, exaltante... Nous sommes en train de surmonter cela et nous le surmonterons. La démocratie est en train de s'installer, la Presse se libérer, la justice de devenir équitable. Nous aurons confiance en nos institutions et nous construirons notre pays, notre pays que tu nous a laisse au bord du gouffre, nous reconstruirons notre societe que tu as corrompu. Nous sommes vraiment débarrassés de toi, de ta famille et de tes proches, Ceux qui sont restes ici et qui ont indument profite de ton règne  soit a te glorifier en mettant les institutions dont ils avaient la charge a ta disposition et a l'élévation de ton culte, paieront aussi. La justice va continuer son bonhomme de chemin et tous paieront. Quand a toi, ta pourriture de femme et tes voyous mafieux gendres, allez cramer en enfer, loin de ce pays que nous aimons et que tu n'as jamais aime. Karim BARKETALLAH

Le debat

Les partis qui rentrent ds le gvt proposent deux choses distinctes, travailler avec Ennahdha au sein du gvt et défendre la constitution pour un modèle de société le plus tolérant possible inscrivant les libertés, les acquis de la femme éléments "sacres" au sein de la future constitution. Pour la constitution, tout le monde est d'accord et c'est pour le gouvernement qu'il y a des avis divergents. Ettakatol Fdtl et le Cpr ont choisi de rentrer dans le gouvernement estimant que laisser Ennahdha gouverner seul serait une erreur d'appréciation. Aujourdhui Ennahdha se propose d'être moderne et de séparer la religion de la conduite des affaires de l'Etat. Pourquoi ne pas les prendre au mot et travailler avec eux? S'ils devient de ce qu'ils déclarent, sans aucun problème, Ettakatol peut quitter le gouvernement et sera dans une position forte qui lui permettra de se mettre dans l'opposition après avoir donne "confiance". Se mettre dehors et attendre les erreurs est A MON SENS, suicidaire. le pays est deja au bord du gouffre et une année supplementaire de crise risque de ruiner le pays. Et puis qui garantit que Ennahdha ne fera pas une annee plus ou moins correcte? S'ils arrivent a employer quelques personnes, faire un peu de social, remettre l'administration en marche, mettre en place la justice transitionnelle, mettre en place ce qu'il faut pour reduire la corruption, on pourra dire qu'ils auront reussi leur exercice. A mon sens, encore une fois, ils reussiront a faire cela sans probleme. Ils sont rigoureux, disciplines et ont des objectifs a atteindre. S'ils reussissent, tous ceux qui seront dehors a attendre que Ennahdha echoue et esperer que le pays fera une annee catastrophique disparaitront de la scene politique. Je pense tres sincerement que Ettakatol et le Cpr ont eu raison de rentrer. Maintenant, il est clair qu'ils ne doivent pas tomber dans le piege de confondre la gouvernance et la constituante en faisant des alliances trop poussees avec Ennahdha. Pour cela, je fais confiance a leurs directions et leur cadres pour ne pas tomber dans ce piege

mercredi 9 novembre 2011

Reculer pour mieux sauter?

Les uns sont pour, les autres sont contre. Faut il ou pas gouverner avec Ennahdha. Chacun donnera des arguments pour participer ou pas. On vous dira, il faut se mettre dehors et attendre que Ennahdha fasse des erreurs et espérer que le pays fera encore une mauvaise année afin que le peuple dise non a Ennahdha lors des prochaines élections. On vous dira aussi, le peuple nous a élu pour diriger et non pas pour faire de l'opposition et on vous dira également que laisser Ennahdha diriger seule est dangereux puisque en étant seule elle placera ses fidèles dans les administrations et autres ministères. Rentrer c'est aussi apprendre a connaitre l'administration de l'intérieur et s'y placer, c'est apprendre a gouverner et en même temps structurer le parti afin d'être prêt lors de prochaines élections.
A chacun ses arguments, mais pendant ce temps, je n'ai vu ni ceux qui sont pour ni ceux qui sont contre condamner les propos de Rached Ghanouchi qui qualifie les enfants a adopter de "bâtards" ou cette élue d'Ennahdha de Tunis 2, Souad Abderrahim, dire a propos des femmes  qui ont "péché"  « Éthiquement, elles n’ont pas le droit d’exister. » sic!!!
Et continuez a les observer et ne soyez pas choque de les voire intervenir dans votre vie au quotidien et a l'éducation que vous donnez a vos enfants
Avons nous déjà tant peur d"ennahdha pour ne pas condamner les propos de ses responsables?
J'ose espérer que non et que cela n'est qu'une stratégie... pour mieux sauter!!!
Oui, vous avez raison, je me fais trop d'illusions

Karim BARKETALLAH

vendredi 4 novembre 2011

Que cessent les injustices

Beaucoup sont inquiets en ce moment. Beaucoup ont peur. Oui nous passons par une période difficile. Oui a ce jour on n'a pas pu fêter la chute du dictateur. Les évènements se sont succédés, Mohamed Ghanouchi nous a prive de la fête après le 14 Janvier, son "alter ego" Rached, nous prive a son tour de la fête après le 23 Octobre. Je pense sincèrement qu'il faut etre positif, que les choses seront très difficiles mais peuvent déboucher sur une Tunisie nouvelle qui ressemble d'avantage a tous les tunisiens. Construisons ensemble une Tunisie, ou ceux qui ont été opprimes des décennies durant aient le droit d'exister et de coexister avec le reste des tunisiens. Notre Tunisie sera différente, mais représentera toutes ses tendances islamistes et modernistes. Soyons un peu plus humbles et vivons ensemble dans une Tunisie qui pourra être un modèle. Il y a eu trop d'injustices et trop d'oppression. Cela doit s'arrêter car la Tunisie appartient a tous les tunisiens et que chacun vive sa vie comme bon lui semble et que le pays soit représenté au niveau de ses instances par toutes ses tendances. Karim BARKETALLAH

mercredi 2 novembre 2011

Conviction

Conviction : De base, je suis un anti islamiste. je n'ai pas confiance en eux et j'ai peur de leur double langage. Je suis convaincu que a terme, les nahdhaoui voudront imposer une Republique Islamique. Il serait contre nature qu'ils en fassent autrement. Je peux sembler contradictoire car nous ne partageons pas la même vision des choses concernant le fait de gouverner ou pas avec eux. . Je pense ...tres sincerement que en une annee, Ennahdha seule, ne fera pas une annee si catastrophique que cela. S'ils arrivaient a maintenir ce qui existe en remettant le pays au travail, leur bilan sera juge positif. Ma crainte a moi en les laissant seuls, c;est de les voire s'installer dans toutes les administrations et de sortir a chaque fois des circulaires qui installeront petit a petit un systeme que nous aurons du mal a démanteler dans une année. Moi je dis, je discute avec eux, je leur prends des concessions comme des garanties dans la constitution, le report des elections municipales, les empecher de prendre trop de portefeuilles ministeriels... et m'organiser pour apprendre a gouverner et structurer mon parti pour que demain je sois en mesure de gagner les legisltaives et les renverser a mon tour par les urnes. J'ai peut etre tort, mais je suis presque convaincu que non. Karim BARKETALLAH

mardi 1 novembre 2011

ous avons du mal a accepter les Nahdhaoui malgré qu'ils ont gagne les élections. Cela est un héritage de Ben Ali. La majorité du peuple qui a été aux urnes le 23 Octobre les a choisi. On doit apprendre a vivre ensemble les nahdhaoui et les autres, a eux de respecter le mode de vie moderne du tunisien et a nous d'apprendre a vivre avec eux. Ce ne sont pas des monstres, ce sont des tunisiens comme vous et moi. Créons ensemble un modèle de société qui soit d'avantage représentatif de la Tunisie. Nous avons été beaucoup protégé par les dictatures de notre pays, qui pour se maintenir au pouvoir, montraient une Tunisie moderne, prospère et sans barbus. La Tunisie est un mélange de modernité et de conservatisme. Plutôt que de nous disputer le droit a l'existence des uns ou des autres, organisons nous, renforçons notre société civile et nos partis politiques afin que les nahdhaoui qui vont gouverner respectent les libertés et les choix de chacun, afin que la violence physique et verbale soient bannie, défendons nos valeurs et notre manière de vivre et acceptons l'autre tel qu'il est . Ennahdha est au pouvoir et a ne peut gouverner seule. Discutons et négocions tant qu'on est en position de force, discutons et négocions tant que nous pouvons obtenir d'eux des concessions. S'opposer a eux sans même les connaitre et sans même avoir travailler avec eux, c'est leur laisser le champs libre d'adopter leurs reformes et a nous imposer des règles. Je ne suis pas pour la politique de la chaise vide... a moins que Ennahdha décide de fermer la porte et d'imposer ses choix. Je ne pense pas que l'on est dans cette situation. On doit apprendre a gouverner et ceux qui gouverneront aujourd'hui, seront ceux qui demain pourrons gagner Ennahdha lors d'une prochaine échéance électorale. Les autres sont des losers des le départ. Et puis n'oublions pas quelque chose de très important, gouverner, ce n'est pas céder sur les principes de la constitution, gouverner, c'est prendre en main les affaires de l'Etat. Au sein de la constitution, on défendra nos valeurs et notre mode de société. En tous les cas, ceux qui gouvernent, ont besoin d'une opposition forte et quelque soit le choix des uns et des autres, il faut espérer que les deux camps seront assez costauds pour conduire les affaires d'un cote et pour assurer le contre pouvoir de l'autre. Karim BARKETALLAH

vendredi 28 octobre 2011

Pour un modele de societe unique et pluriel

Une grande majorité d'entre nous n'arrive pas a réaliser ce qui s'est passe. On ne comprends pas comment notre pays réputé pour son modernisme a basculé vers l'islamisme malgré que aujourd'hui on est en train de comprendre nos erreurs.
La Tunisie a bascule et Ennahdha a gagne. Elle n'a pas gagne avec des chars mais par les urnes.
Il faut accepter les règles de la démocratie et travailler pour inverser la tendance lors des prochaines élections.
On sait que cela ne sera pas du tout facile, surtout que notre adversaire est présent sur le terrain et maintenant va avoir l'expérience du pouvoir
Oui, Ennahdha va peiner un peu, mais elle ne fera pas de grosses erreurs
A mon sens, Ennahdha fera une année 2012 correcte et remettra le pays au travail
L'attendre au tournant n'a aucun sens. Nous devons a notre tour nous y mettre. Le travail qui nous attends est colossal. En mars il y aura les municipales, les législatives et les présidentielles viendront dans la foulée

Sommes nous prêts pour ces echeances? Avons nous les effectifs nécessaires pour s'y préparer? Sincèrement non.
Beaucoup d'entre nous, malgré que l'alarme leur avait été tirée avant les élections, ont vote pour des listes indépendantes. Leurs voix n'ont servi qu'a renforcer le camp d'Ennahdha. 60% des voix des électeurs ne sont parti NULLE PART
Aujourdhui, nous avons un paysage comme suit
- CPR dans les 14%
- ETTAKATOL dans les 10%
- PDP dans les 7%
Et derrière des partis comme le Pole (je préfère parler de Ettajdid) et  Afek qui ne totalisent guère d'avantage que les 2.5% chacun
Il s'est avéré a travers le choix du votant tunisien, que Ettakatol est le parti qui ressemble le plus a la majorité des tunisiens même s'il a perdu a mon avis 4 ou 5% des suffrages a la fin du parcours pour diverses erreurs au profit du CPR
Je ne dirai pas qu'il faille faire une bipolarisation Ennahdha et Ettakatol, mais il faudrait que toutes les composantes de gauche qui existent (PDP, AFEK, ETTAJDID, INDEPENDANTS - Hors RCD) se réunissent autour de Ettakatol tout en gardant leur identité
Une stratégie commune doit être faite et pour l'immédiat (l'entrée ou non au sein du gouvernement actuel) et la mise en commun des moyens de réflexion et de déploiement pour que la gauche gagne les prochaines élections
Nous avons vu que nos bagarres, les peaux de banane... n'ont servi que les intérêts de Ennahdha, soit par les voix qui ont été portées directement vers ce parti, soit par l'effritement des voix vers les indépendants parce que l'électeur ne voyait pas clair et avait peur de ces partis aux gros moyens qui se rentraient dedans
On a besoin d'une vrai rupture avec le passe
Ben Ali, nous a voile la face. Il nous a cache la Tunisie. On ne la connaissait pas
La Tunisie, ce sont ces gens qui aux alentours de Tunis et les grandes villes et dans les coins recules du pays, vivent dans la misère et qui ne survivaient que grâce au chef de la tribu ou au omda
Ennahdha l'a compris
El Aridha, même si elle nous parait loufoque et dangereuse, est aussi la meilleure illustration de comment on peut gagner des élections. Peu importe la manière que maintenant nous connaissons
Personne ne les a vu venir et ils étaient la plus forte en présence après Ennahdha
Les 2 partis ont utilise presque les même moyens avec pour Ennahdha l'idéologie et les mosquées

Maintenant et si on veut réussir les prochaines étapes, on doit tirer les leçons du passe et comprendre nos erreurs
Que chacun de nous rejoigne le parti qu'il veut et le construise. Son adversaire n'est pas le parti adverse et ni même Ennahdha
Nous devons gagner les prochaines élections et que notre Tunisie reste ce qu'elle est
Que l'on accepte Ennahdha comme un parti comme tous les autres
Que nous apprenions a vivre ensemble
Que nous apprenions a nous respecter mutuellement
La Tunisie est un laboratoire
Que ce laboratoire crée une expérience unique ou islamistes et modernistes coexistent ensemble dans un environnement ou chacun pratique sa foi ou ses convictions
Que le musulman pratiquant, celui qui n'est musulman que par naissance, que l'athée, l'homosexuel, le chrétien, le juif tunisiens... coexistent ensemble
Nous en sommes capables
Respectons le choix des urnes
Acceptons Ennahdha telle qu'elle est et barrons lui la route chaque fois qu'elle essaiera de toucher a nos valeurs identitaires ou notre mode de vie
Le Tunisien est musulman, il est tolérant, il est moderne
La femme tunisienne a obtenu des acquis considérables. On ne doit pas céder dessus
Notre combat est dans l'unité pas dans la division
Ceux qui ont gagne comme ceux qui n'ont pas eu cette fois ci cette chance se tiennent la main pour la construction d'un modèle tunisien unique en son genre
Oui nous y croyons, oui nous en sommes tout a fait capables
Allah yarham nos martyrs
Vive la Tunisie libre et plurielle

Karim BARKETALLAH


lundi 24 octobre 2011

Non, vous ne nous avez pas compris

Ne jouons pas aux mauvais perdants. Oui il y a eu quelques dépassements et ces dépassements ne remettent aucunement en cause les résultats de ces élections. Le peuple a vote très massivement et a envoyé un message pour dire: VOUS N'AVEZ RIEN COMPRIS!!!. Vous vous êtes rentre dedans les uns les autres, on en n'a rien faire de vos luttes intestines, vous êtes trop bourgeois pour nous, même si vous faites semblant de vous rapprocher de nous. Vous ne pouvez rien nous faire, on sait que vous êtes incapables de faire des miracles, un coup vous êtes contre l'Islam et un coup vous êtes les plus grands défenseurs de la religion. Vous ne respectez pas les lois, vous avez trop faim de pouvoir. Vous n'avez pas su être modestes et avez montre trop tôt vos muscles. Vous avez trop d'argent, vous avez renie les fondamentaux de la revolution en vous alliant aux Ex RCD ou en flirtant sans vraiment vous approcher d'Ennahdha. Vous puez le fric, vous n'êtes pas révolutionnaires. Nous on est pauvre, très pauvre et on a besoin de manger, même pas manger a notre faim mais juste manger. Nous vous adressons aujourd'hui un signal, vous avez encore le temps de vous ressaisir si votre intérêt est avant tout la nation. Il vous reste a vraiment décrypter notre message et oublier vos ego. Pensez a nous, comprenez pourquoi on a fait la révolution. On a besoin de boulot, on a besoin d'espoir, même d'un rêve. Vous n'êtes capables de nous donner ni l'espoir ni le rêve. Soyez vous même, et pensez a nous et a ce pays, peut être aurez vous la chance d'inverser la tendance lors des prochaines echeances ou bien on fera basculer le pays vers un modèle totalement diffèrent... vous n'aurez alors que vos larmes pour pleurer

jeudi 20 octobre 2011

Declaration de Mustpha Ben Jaafar a l'AFP suite a la conference de Presse de Rached Ghanouchi

"Ca n'a aucun sens. Il faut accepter la règle de la majorité. La meilleure solution serait de parvenir à un accord par consensus (pour former le prochain gouvernement), mais en tout état de cause, ce sont les règles démocratiques qui doivent s'appliquer", a réagi à l'AFP Mustapha Ben Jaafar, président d'Ettakatol.
"Nous serons aussi vigilants qu'eux sur toute forme de manipulation des résultats, mais je crois qu'aujourd'hui, il faut lancer un signal d'apaisement. Nous avons toute confiance en l'Isie (commission électorale)", a-t-il ajouté.

jeudi 13 octobre 2011

Qui profitera de la revolution?

Dans le paysage politique qui va se dessiner après le 23 Octobre, nous aurons Ennahdha, Ettakatol, le Pdp, le Cpr et peut etre le Pdm, Afek et les ex RCD
D’autres listes vont jouer les trouble fêtes mais les voix qui vont se porter sur ces listes seront inutiles, voire dangereuses car elle serviront a éparpiller les voix et rendre plus faibles les partis progressistes au profit de Ennahdha. Il est important que chacun aille voter pour un parti qu’il aura choisi mais en aucun cas les listes indépendantes car son vote sera inutile
Chacun de ces partis a sa stratégie et sa vision
A qui faut il faire confiance ?
Qui nous fera atteindre les objectifs de la révolution ?
Qui nous mènera vers une vraie liberté, une Egalite de traitement, une justice indépendante ?
Qui pansera les plaies des familles des martyrs et les plaies de la grande majorité de tunisiens ayant souffert la dictature de manière physique ou morale
A ce jour, les gouvernements mis en place n’ont rien fait pour que l’on aille au bout de notre processus et au contraire ont tout bloqué  pour que la justice soit lente et que peu soient jugés
On a vraiment besoin de savoir, de mettre un curseur quelque part et d’en finir avec le passe pour reconstruire un pays dans lequel on aura tous le droit à exister
Ceux qui ont choisi un parti religieux, ceux qui s’y opposent avec force, ceux qui appartenaient au RCD mais qui n’ont été dans aucune instance dirigeante du pays et qui n’ont jamais pris de responsabilités destouriennes
Tous, nous devons vivre ensemble dans le cadre d’un modèle de société que nous avons choisi depuis des siècles mais dans lequel ceux qui sont différents ont aussi le droit de vivre
Notre pays ne doit pas basculer dans l’obscurantisme et ne doit plus être géré par un seul parti ou une coalition de partis qui se ressemblent
Les partis en place sont ils capables de diriger le pays ?
A  mon avis, aucun d’eux n’en n’est capable seul
Le tournant que vit notre pays est très important et les egos doivent céder la place au patriotisme et au réalisme
Aucun des partis en présence n’a participe ou n’a véritablement soutenu la révolution
Le 15 Janvier, un grand nombre d’entre eux se sont ressaisis et ont commencé a occuper l’espace
Je ne veux dénigrer personne ni aucun parti mais mis a part les partis de gauche (dont je me démarque), aucune personnalité politique n’a été transcendante avant le départ du dictateur
On a besoin de respirer la liberté, on a besoin que le peuple reprenne sa dignité, on a besoin que chacun exprime les besoins de sa région, on a besoin d’une vraie décentralisation, que les pouvoirs aillent dans les régions
Notre pays a besoin de dirigeants patriotiques et réalistes
Le mal est tellement profond dans ce pays que personne ne pourra tout faire tout seul et que nous avons besoin de plus d’une méthode
Les centres de jeunesse font de la peine tellement ils sont délabrés. Les espaces de loisirs sont totalement absents, la vie culturelle est un mirage, les salles de cinéma disparaissent les unes après les autres, les piscines publiques et les terrains de sport sont quasi inexistants, nos villes sont sales et moches. Pas un jardin public, pas une aire de jeux pour les enfants, peu de verdure, des entrées de villes  de très mauvais gout…. Que de travail à faire et qui voudrait le faire
La société civile doit se mettre au travail et occuper l’espace
Tel que l’on observe le paysage politique et les programmes politiques de tous les partis confondus, on n’a pas l’air de nous diriger vers un meilleur bien être
La révolution est loin d’avoir réussi et Caid Essebsi utilise les vielles méthodes qui consistent a effacer petit a petit la mémoire. Or le mal est profond et même si certains oublient, a l’intérieur de chacun de nous il y a de la souffrance, un fort sentiment d’injustice et un grand malaise. On n’a pas fait notre deuil
La confiance entre ceux qui gouvernent et leurs administrés disparaît de jour en jour
Qui est capable de prendre le risque d’aborder les vrais sujets qui font mal ?
Qui est capable de parler de justice transitionnelle ?
Qui est capable de tranquilliser et le peuple, et le monde des affaires et le monde policier en même temps en mettant en place des règles de fonctionnement afin que ceux qui assurent la sécurité de ce pays se sentent enfin tranquilles, que le monde des affaires retrouve confiance et que le peuple commence a y croire
Il faut arrêter de protéger les Mabrouk, les Miled et autres personnalités du monde des affaires qui ont profite du système et qui ont acquis des biens au détriment d’autrui avec une facilite déconcertante !!! Qu’ils soient jugés et que leurs biens soient remis rapidement dans un système efficient qui permettra la création de richesses
Qui de nos hommes politiques actuels est capable de clamer haut et fort ce qu’il fera de tout cela ?
Sont ils tous a la merci de ces voyou qui ont monopolisé le monde des affaires pour les craindre autant ?
Notre pays a besoin de se remettre en marche et les élections du 23 Octobre n’y feront rien si le courage politique n’est pas présent
Je ne la sens pas. Aucun de m’a transcendé
Notre révolution peine a avancer même si on s’achemine vers d’avantage de libertés
Les règles du jeu doivent être définies et vite


Karim BARKETALLAH

lundi 10 octobre 2011

Flash Back et Realites

Un petit rappel. Depuis une dizaine d'années la mafia de Ben Ali et Trabelsi sévit. Ils sont sur toutes les affaires. Sakhr El Materi et Belhassen Trabelsi deviennent des passages obligés a toutes les affaires. Cyrine Ben Ali/Mabrouk qui ne semblaient pas prendre trop gout du business se contentant de PLANET s'y met a son tour aidée par son vautour de mari Marwene Mabrouk. Imed Trabelsi devient maire de La goulette,... Des affaires il y en avait tous les jours qui se montaient, mais toujours pour les même avec de temps a autre un Aziz Miled et a moindre mesures un Khaled Kobbi ou un Chafik Jarraya . Le parti au pouvoir n'était pas en reste, ses dirigeants étaient de plus en plus corrompus et la machine a broyer les droits de l'homme se mettait de plus en plus en branle aidee qu'elle etait par les services de police, du fisc et de la CNSS notamment. Qui osait se montrer, et Pan! et Vlan!.... Les ministres de Ben Ali avaient eux aussi droit de se gaver...  mais pas trop, quelques terrains et quelques commissions que le clan Ben Ali/Trabelsi ne voyait pas passer occupe qu'il etait a monter des affaires, a spolier les biens de l'État et a mettre tout cela dans un cadre "legal". Tout le monde le savait, mais qui osait le décrier? On se le chuchotait dans les salons ou dans les endroits un peu cossus ou on pensait être un peu a l'abri. Puis un beau jour, un certain Mohamed Bouazizi, a tort ou a raison, s'immole par le feu. Et voila que le feu prends dans le pays, Sidi Bou Zid, Kasserine, Thela... Jusqu'à l'annonce par l'UGTT d'une grève générale qui se fera de manière alternée d'une ville a une autre. La manif de Sfax est un large succès, les gens par milliers sont dans la rue bravant les balles de la dictature pour scander DEGAGE! DEGAGE! Ben Ali DEGAGE! BANDES DE VOYOUX DEGAGEZ! RCD DEGAGE!!! Un gamin de 8 ans en fait les frais. Il est tue par un sniper (lesquels sniper sont totalement inexistants pour Beji Caied Essebsi). Le 13 Janvier au soir, Ben Ali fait son fameux discours JE VOUS AI COMPRIS!!
Mais le peuple en a marre, lui n'a pas compris, ou plutôt a tout compris!! Il fallait continuer a mettre la pression sur Ben Ali pour qu'il s'en aille.
Le 14 Janvier, quel beau jour!!! A 9h du matin, je prends femme et enfant et je vais a Habib Bourguiba, la foule commence a se rassembler, on se dirige vers le Ministere de l'Intérieur, la foule devient de plus en plus compacte et déterminée. La milice du RCD qui a voulu bloquer la manif, fait marche arrière et certains d'entre eux rejoignent la manif. Les Dégage fusent de tous les cotes, la police est sur le qui vive. Pour la première fois on n'a pas peur, on y croit, Ben Ali c'est fini, les slogans sont de plus en plus forts. RCD DEGAGE, BEN ALI DEGAGE, FAMILLE DES KHOMMEJ DEGAGE!!! Les flics sont a bout de nerf, et ils finissent par tirer. Une violence inouie, ils pourchassent les gens partout, dans les ruelles, dans les cages d'escaliers, dans les magasins...La terreur est de nouveau en place mais les gens tiennent bon et pour de bon, ils apprennent que Ben Ali et sa famille ont vraiment Dégagé. Quel bonheur! On veut faire la fête, mais Mohamed Ghannouchi nous la gâche par son annonce de l'absence momentanée de Ben Ali et par le jeu des articles 56 et 57. Il annoncera ensuite un gouvernement Ben Ali Bis dans lequel certains opposants opportunistes rentrent. Il nous gâchera notre bonheur jusqu'au bout, jusqu'au moment ou une foule impressionnante se rends a la Kasba pour lui dire DEGAGE! Il aura fait perdre au pays 2 précieux mois, fait disparaitre des dossiers et des archives importantes et tenter de protéger tout ce qu'il a pu protéger. Beji Caied Essebsi des son premier discours, parle de hibet eddawla mais il fera tout sauf rendre au pays hibatahou et deviendra le roi du mensonge tout au long de sa prise de pouvoir. N'oublions pas ces moments, n'oublions pas notre union sacree qui nous a fait tomber le monstre et mis en prison ses bras. Aujourd'hui une autre dictature veut se mettre en place par les urnes. Celle des barbus. Elle risque d'etre autant sinon plus dangereuse. Pour la contrer nous avons besoin de partis forts. Nous devons aller voter pour des partis comme Ettakatol, Ettajdid, Cpr ou le Pdp. Toutes les autres voix vont se perdre. Cela est mathématique. Toutes ces voix qui seront portées sur les listes indépendantes ne vont servir a rien sinon a faire perdre des points aux partis.  Votons en masse et votons pour les partis les plus importants qui nous parlent. A chacun ses choix, mais les indépendants ne seront pas du tout le choix. Ils ne feront que creuser encore l'écart entre Ennahdha et les 2 partis les plus forts qui suivent mais de très loin Ennahdha, Ettakatol et le Pdp. Karim BARKETALLAH

dimanche 9 octobre 2011

De la dictature de Ben Ali a la dictature des barbus

Sous Ben Ali on a été brimes et atteints dans notre chaire , on a vécu la peur de s'exprimer, la peur de nos voisins, la peur de nos proches, la peur d'autrui. Qui osait exprimer un point de vue ou penser quelque chose de la famille? Les pires des représailles s'en suivaient. Aujourd'hui, la peur est en train de venu une peur physique. Si vous sortez du modèle que veulent les barbus, vous êtes violentés, voire menacé de mort. Des scènes de violence au Cinema Africart, a ce qui s'est passe a la faculté de droit de Sousse et aujourd'hui a Nessma, on voit bien ou nous mènera un régime a tendance religieuse. Ils ont beau essayer de montrer un visage moderniste, progressiste... mais il suffit de les chatouiller un peu pour qu'ils s'énervent et sortent de leurs gongs. Voila le vrai visage de ceux qui disent qu'ils ont change, qu'ils s'adapteront au modèle qu'une majorité d'entre nous veulent. Le double langage est un sport national chez ce gens la. Qu'ils soient indignes après la diffusion du film PERSEPOLIS c'est leur plein droit, mais ne pouvaient ils pas s'exprimer a travers une marche pacifique, des communiques? Non, la violence est leur credo. Opposez vous a leurs idées et voila ce qui vous attends. Les insultes, les diffamations, la violence et la menace de mort. Non on ne veut pas d'une nouvelle dictature. Ce qui s'est passe en Iran, ne se passera pas en Tunisie. Le peuple Iranien a fait une erreur en leur donnant sa confiance. Le peuple tunisien est un peuple mur et n'acceptera pas qu'on change son modèle de société. Aux urnes tout le monde. Ils auront ce qu'ils auront, on ne les rejette pas, mais on leur demande de nous respecter et de s'exprimer autrement. La révolution a change les esprits et la dictature, sous quelque forme qu'elle soit, ne reviendra pas. NON VOUS NE FEREZ PAS TAIRE!!!Mon soutien total a Nessma même si je ne partage pas toutes leurs valeurs!! Karim BARKETALLAH

mercredi 28 septembre 2011

LES POSITIONS DE ETTAKATOL



- ENNAHDHA : La position de ETTAKATOL est claire. Ettakatol n'ira pas SEUL avec Ennahdha dans un gouvernement d'unite nationale , mais n'exclu pas une participation de Ettakatol avec Ennahdha dans un gouvernement d'unite nationale qui comprendra Ennahdha, Ettakatol et d'autres partis democrates. Position claire et non amigue. Je rappelle que Ennahdha est un parti politique qui possede des sympathisants et que les urnes diront combien pese ce parti que l'on ne peut ignorer au risque de le voire causer du tort
- CENSURE : Ettakatol n'est pas pour la censure des sites pornos et violents, mais souhaiterait que les providers mettent en place des protocoles qui empechent les jeunes d'acceder a ces sites.La difference est dans l'interdiction legale ou pas. Ettakatol est POUR que l'on fasse attention, mais ne FAIT PAS APPEL a la justice pour interdire certains sites. Ettakatol veut moralisercertains dangers du web sans pour autant censurer quoi que ce soit

Karim BARKETALLAH

mardi 27 septembre 2011

Chacun sa foi

Ennahdha est en effet un parti politique et on devrait le respecter en tant que tel vu qu'il existe en Tunisie une frange de la population qui est adherente et qui crois en ce parti. Le problème avec ce parti, c'est qu'il pratique le double langage et veut changer notre mode de 
société. Que ce parti fasse de la politique, on n'en n'a rien a cirer, mais que ce parti se mette a tenter de nous imposer un modèle de société dont on ne veut pas, eh ben nenni et dans ce cas on le combat. Les nahdhaoui doivent comprendre la société tunisienne et laisser tranquille la dame qui a envie d'aller se prendre une bouteille de vin blanc avec sa copine au bar de la plazza ou foutre la paix a celle qui a envie de se mettre en decollete. Les dirigeants d'Ennahdha veulent opprimer la femme et a travers elle la société tunisienne. Leur dictature risque d'etre plus dangereuse que celle de Ben Ali même si leur programme politique, hypocrite et menteur, se veut rassurant voire même plus progressiste que celui de tous les partis politiques democratiques reunis. Non, une ecrasante majorite de ce peuple a paye et aujourd'hui elle aspire a la liberte, veut l'acceptation de l'autre comme il est et exige une vie moderne. Celles qui veulent se foutre sous une burqa sont libres 


comme ceux qui veulent se faire pousser une barbe hideuse. Karim BARKETALLAH

jeudi 22 septembre 2011

ETTAKATOL , ENNAHDHA, MODELE DE SOCIETE, LA TUNISIE...

La positon de Ettakatol vis a vis de Ennahdha est très claire. Ettakatol ne fera pas d'alliance avec Ennahdha SEUL et ce quelque soit les résultats du scrutin. Par contre Ettakatol n'exclue pas un gouvernement d'union nationale qui regrouperait aussi Ennahdha . Aucun parti ne peut avoir une position différente a moins de se voiler la face. Ettakatol dans son idéologie est plus proche d'une idéologie PDP, PDM, AFEK... et il est très loin de l'idéologie Ennahdha.A la différence des autres, Ettakatol ne considère pas Ennahdha comme un ennemi mais comme un adversaire politique et ne veut céder a la panique et a la peur. Au sein de ce parti, on estime que plus on parle de Ennahdha , plus on le rend fort et plus on fait peur aux gens. Cette peur peut se transformer en grand risque, celui de l'abstentionnisme. Les gens quand ils ont peur risquent de ne pas aller voter. Cette peur a Ettakatol on la veut positive. Ettakatol a montré l'exemple en publiant ses comptes et va continuer l'initiative du pacte  qui a été signe par 11 partis en les invitant, en invitant d'autres partis ainsi que la société civile a continuer a débattre en vue de préparer un socle commun qui permettra au gouvernement qui sortira des urnes d'être opérationnel rapidement.  L'intérêt de la nation avant tout. KARIM BARKETALLAH

mercredi 14 septembre 2011

Message aux sympathisants de Ettakatol

A tous, Avez vous entendu l'émission de Shems Fm ou vous vous êtes contentes de ce qui circule sur le net? Si vous ne l'avez pas entendu je vous invite a le faire. MBJ était en train de répondre a l'animateur quand il y a eu l'arrivée soudaine de Iyed Dahmani qui a tout de suite commence avec un langage provocateur voire impoli. Il s'est mis a accuser et MBJ qui est quelqu'un de très correct. Pour etre franc, MBJ ne s'attendait pas a ce qu'on lui manque autant de respect. A la fin de l'émission lorsque Dahmani a trop insiste sur le fait que Ettakatol est lie a Ennahdha, MBJ sur un ton sarcastique a dit : " alors le PDP avec le RCD et Ettakatol avec Ennahdha"(wa 3ala eddonya essalem). Ce point n'a jamais été développé et a été dit suite a l'énervement. Il faut quand même être logique et conséquent. Est ce que Ettakatol ressemble a Ennahdha, partageons nous le même modèle de société? Lire le communique qui a été fait par MBJ avant hier. Non Ennahdha et Ettakatol ne se sont pas allies et MBJ s'il dit qu'il n'a pas peur des fantômes, c'est qu'il ne peut non plus renier une grande partie de la population tunisienne qui croit en Ennahdha. Les Nahdhaoui existent et il ne faut surtout pas adopter la stratégie de certains partis qui disent vouloir les combattre car cela est dangereux, créera le sentiment suicidaire du rejet et en tous les cas est matériellement impossible. N'écoutons pas les slogans et raisonnons plutôt que de croire aux bobards et ce qui se colporte sur le net. La position de Ettakatol est claire, on veut un État libre, moderne, des citoyens qui pratiquent leur foi en fonction de leurs convictions. Vous allez encore en entendre des choses. J'ai assiste aujourd'hui a la réunion de présentation du programme de Ennahdha et je peux vous dire que ce que j'ai vu est très inquiétant. Un programme de qualité, très moderne, renforcement du code du statut du personnel, respect des acquis de la femme, justice indépendante, grande démocratie... ce programme va encore attirer des gens vers Ennahdha . Sympathisants de Ettakatol vous devez resserrer les rangs et croire en votre idéal. L'avenir appartient a la base de Ettakatol et pas a ceux qui l'ont créé. C'est nous qui ferons Ettakatol de demain et c'est pourquoi nous devons faire en sorte que notre parti sois fort et que nous ne devons pas nous désolidariser mais plutôt continuer a croire au parti que nous avons choisi et en ses orientations. MBJ ne nous entrainera jamais dans des choix que nous ne voulons pas. Croyez moi quand je vous dis que MBJ un très grand démocrate. Takatoliennes, Takatoliens, ensemble on sauvera notre pays, le chemin est encore et semé d'embuches, ne nous laissons pas douter par le comportement de nos adversaires qui sont bien plus présents que nous sur le net car ils ont les moyens de se payer une armée de manipulateurs avec des faux profils... moyens que nous ne possédons hélas pas et des méthodes que nous cautionnerons jamais même si nous avons les moyens.. Karim BARKETALLAH

mardi 13 septembre 2011

Les tetes de listes de Ettakatol


Liste des tetes de listes de Ettakatol:
- Tunis 1 : Mustpha Ben Ben Jaâfar 
- Tunis 2 : Khelil Zaouia
- Ariana : Mouldi Riahi 
- Manouba : Abderrahmane LADGHAM
- Ben Arous : Khemais KSILA
- Bizerte : Mohamed ALLOUCH
- Jendouba : Said MECHICHI
- Beja : Ali Ben Cherifa
- Le Kef : Abdelkader Ben Khmis  
- Siliana : Hamdi Ben Rbiha
- Zaghouan : Bochra Bel Haj Hmida
- Kairouan : Mohamed Hbib Hergam
- Sousse : Salah Chouaib
- Mahdia : Ridha Boussoffara
- Monastir : Jamel Touir
- Kasserine : Slam Dkhili
- Gafsa : Nejib Henchiri
- Sidi Bouzid : Ahmed Zaghfouri
- Sfax 1 : Jamel Gargouri
- Sfax 2 : Jalel Bouzid
- Gabes : Kamel Ben Yahmed
- Tataouine : Ali Khazraoui
- Tozeur : Abdelkader Hadhri
- Kebili : Mabrouk Jemai
- Nabeul 1 : Abdelatif Abid
- Nabeul 2 : Fatma Gharbi  
- Medenine : Salah Mcharek
- Monde Arabe : Hatem mzali
- France 1 : Slim Ben Abdessalem
- France 2 : Karima Souid
- Reste de l’europe : Rym Gtari
- Allemagne : Naceur  Gaaloul
- Italie : Touhami Abdouli

Ettakatol et la morale politique

Ettakatol un parti qui a choisi de ne pas participer aux polémiques et d'être légaliste. Il a accepte toutes les règles du jeu afin de ne pas contribuer a compliquer une situation déjà assez délicate dans le pays. Il a respecté les orientations du CIRSOR quand d'autres partis faisaient des entrées et des sorties rien que pour faire le buzz, il accepte la décision de l'ISIE de l'interdiction de la publicité politique alors qu'il avait prévu une nouvelle campagne d'affichage a compter du 15 Septembre. Ettakatol a un objectif principal : Atteindre les élections du 23 octobre avec le minimum de dégâts afin de mettre en œuvre par la suite ce sur quoi il s'est engagé dans son programme. D'autres partis font fi de toutes règles en l'absence d'un état capable de faire appliquer ses décisions. L'intérêt de la nation prime pour Ettakatol et s'il ne s'attaque pas frontalement a Ennahdha, cela n'est pas du tout par intérêt mais parce que ce parti représente une bonne frange de la population tunisienne et que a Ettakatol on dit non a l'exclusion. Combattre les idées de Ennahdha par des programmes adaptés et des stratégies clairement identifiées, voila ce qu'a choisi Ettakatol. Remonter les tunisiens les uns contre les autres n'est pas dans la nature de Mustpha Ben Jaafar et ne fera que desservir la révolution. Oui Ettakatol ne fait pas beaucoup de vagues, mais Ettakatol est sur une ligne de conduite loin des polémiques et résolument dans l'intérêt actuel de la nation. Que nos adversaires maintenant font tout pour déformer les propos de ses dirigeants et tentent d'atteindre a leur moralité, cela n'est pas de bonne guerre et ne fera que les affaiblir. Les jours a venir le prouveront. Un modèle de société existe et a fait ses preuves dans notre pays. Ettakatol renforcera ce modèle de société et refusera toute forme d'extrémisme quelque soit sa tendance. L'intérêt de la nation prime sur celui des partis et des individus. La politique c'est aussi de la morale!! Karim BARKETALLAH

lundi 12 septembre 2011

SOYONS VIGILANTS

Des que vous écrivez quelque chose sur l'ex RCD , que vous parlez de Jegham, Morjane... vous recevez des attaques venant de toutes parts de ces personnes qui aujourd'hui se retrouvent au chômage. Les anciens du régime avec l'aide de l'argent des Trabelsi et autres sont derrière tous ces actes menant le pays vers l'instabilité en vue de faire reporter les élections. Un gouvernement légitime et fort ne servira point leur intérêt. Leur dernière trouvaille? Le referendum. Soyons vigilants, nous ne sommes qu'a 43 jours du 23 Octobre et nous devons y aller fermement et voter en masse. Soyons au rendez vous de l'histoire. Nous vivons des moments magiques en Tunisie, nous construisons un pays que Ben Ali nous a laisse au bord du gouffre, écrivons une constitution qui va servir a plusieurs générations... La Tunisie est en train de se transformer et cela ne sera pas facile. Les adversaires des libertés ont vécu plus de deux générations avec leurs privilèges et feront tout pour bloquer notre avancée vers la démocratie. Karim BARKETALLAH

dimanche 11 septembre 2011

La guerre des partis

Toutes ces fausses informations (ou vrai), vont recevoir bientôt des démentis (par exemple la rumeur relative a l'alliance Ettakatol - ennahdha, le tort que l'on cause a ANC...). Entre temps , on se sera fait beaucoup de mal les uns les autres et ce au profit de Ennahdha et de ceux qui veulent tirer le pays vers le bas. Que les dirigeants de  partis "historiques" ne s'entendent pas, cela est profond et les regarde. Nous ,sympathisants et militants de ces  partis qui sommes arrivés après le 14 Janvier, nous sommes rentrés dans tous ces partis POUR SERVIR LE PAYS et non pas pour faire du dogmatisme. Chacun de nous a fait son choix, qui au CPR, qui a Ettakatol, qui a Ettajdid, qui au Pdp, qui a Afek... mais au fond, tous nous nous battons pour le même idéal : Vivre dans une Tunisie, libre, plurielle , juste et ou il fait bon vivre. Ne nous trompons pas de combat. Ensemble, nous qui sommes influents sur le net et au sein de nos propres troupes, pour lustrer l'image de tous les partis progressistes et laissons le citoyen choisir son candidat sur des bases dénuées de tout a priori. Cela ne veut pas dire que nous nous attaquerons pas, mais faisons le dans un cadre propre et objectif, en clair élevons le niveau. Ne pas oublier que la prochaine étape est celle de la rédaction d'une constitution, constitution sur laquelle nous ne pouvons qu'être d'accord sur le contenu. Faisons preuve d'intelligence. Karim BARKETALLAH