dimanche 17 février 2013

Ennahdha et nous : Pas possible


 Pour moi, une seule chose compte. C'est de ne pas succomber aux tentations. Que cela soit Nida, le Tak, Al Jomhouri, Al Massar...tous possèdent le même ADN et doivent placer les interets de la nation au dessus de tout.
Ennahdha et nous autres, ne partageons pas le même projet de société.
Ennahdha au pouvoir a mis la main sur toutes les institutions, mis la justice au pas, ne cesse de tenter de museler la presse et d'atteindre a toutes les libertés
Ennahdha au pouvoir, c'est les réseaux parallèles qui ont été mis en place et la loi de la rue qui a pris le pas sur la vrai loi et les institutions
Ennahdha au pouvoir c'est la transformation de la couleur blanche en couleur noire
Nous ne partageons pas la même vision de la Tunisie. Nous ne défendons pas les même couleur.
Ennahdha existe, oui. On doit en tenir compte, mais nous ne pouvons être partenaires sans un programme clair et sans aucune ambiguïté
Ceux qui ont faute hier , ceux qui aujourd'hui continuent a se battre, doivent se donner la main
Oublions nos querelles et regardons devant pour un projet de société qui tienne compte de toutes les réalités du pays et toutes des composantes pour une Tunisie libre, démocratique , tolerante et tournée vers toutes les civilisations
Tous ceux qui croient en ces valeurs se doivent d'oublier leurs rancœurs , et n'avoir de visions que ce en quoi ils croient
Les dirigeants ne peuvent fonctionner sans bases populaires et les bases populaires doivent imposer les choix en ne tenant pas du tout compte de l'idéal de ceux qui les dirigent
Demain se doit de nous ressembler
La Tunisie devra demeurer Tunisie