lundi 17 décembre 2012

Le mal est encore profond

Beaucoup sont contents que Ben Jaafar et Marzouki aient été traités de la sorte a Sidi Bouzid. Il est clair que ils n'ont que ce qu'ils méritent au vu de la maniere catastrophique avec laquelle ils ont gere le pays privilégiant les postes ministériels a leurs partis et se gavant de budgets de fonctionnement faramineux oubliant que nous sommes dans une phase tres delicate et que les blessures ne sont pas du tout pansées. Mais au dela de cette reaction, ce qui s'est passe est tres grave. Aussi nuls soient ils ces personnages representen l'Etat et aujourd'hui l'Etat est malmené dans tous les sens du terme. Ce qui s'est passe est bien triste, trop triste car l'image de notre pays en interne et a l'international en souffre tres gravement. J'espere que Ben Jaafar comprendra de cette reaction, condamnable certes, qu'il a été élu pour finir une constitution et realiser au plus vite des elections dans de bonnes conditions et que Marzouki comprendra que sa demagogie présidentielle et que sa campagne avant terme sont déplacées . J'ose espérer que l'un et l'autre n'iront pas fustiger el azlem ou autres de ce qui s'est passe car le mal est tres profond, plus profond meme que la maladie imaginaire de Hamadi Jebali