mardi 17 septembre 2013

Coeurs sensibles, soyez costauds

Le 14 Janvier 2011, beaucoup, dont moi même ont cru au miracle et ont pense qu'en sortant dégager Ben Ali dans cette liesse populaire sans précèdent, allaient vivre une révolution
Beaucoup comme moi ont cru en Kasba 1 et en Kasba 2, ont cru que l'ANC était la solution... bref beaucoup se sont fait avoir car ils rêvaient d'une Tunisie qui ne pouvait en fait exister que dans leur tête car notre culture, car notre religion, car notre mode de vie est diffèrent et que l'on ne fait pas une révolution en très peu de temps
Tous ces "beaucoup" ont déchanté petit a petit quand ils ont vu leur "révolution" confisquée par une troïka qui est en train de mettre en place un projet contraire totalement aux objectifs de la révolution
Une économie libérale, une majorité qui jouit des privilèges de la vie contre une minorité qui trinque 
Un énorme mensonge a été raconté, celui de fustiger Ben Ali et l'ancien système et ce dans le but de le soumettre dans une première phase et se l'aliéner ensuite
Les capitaux qui ont fui hier vont revenir aujourd’hui par, entre autres, la vente des biens "mal acquis"
Ces biens seront petit a petit revendus et sans détours a ceux qui hier les détenaient
Une sorte de machine a laver l'argent se met en place 
Quand les intérêts convergent sur le plan économique, quoi de plus facile alors que de s’entendre politiquement
Alors ceux qui crient aux slogans de la révolution, battez vous, battons nous, au mieux nous aurons une presse semi-libre et une justice juste tant que l’on ne touchera pas aux intérêts de ceux qui continueront a spolier le pays
Vous n’avez pas aimé le RCD ? Alors vous aurez en lieu et place une machine encore plus efficace car enracinée dans le pays plus que quiconque