vendredi 6 septembre 2013

C'est dur. Oui, mais nous y arriverons

C'est finalement quand tout va mal que tout va bien.
Nous sommes au bout du machin du truc.
Ils essayent de nous avoir a l'usure, mais c'est nous qui finiront par les avoir a l'usure
Ils sont au plus bas
Ils ne savant pas faire fonctionner la machine de l'état et l'administration est totalement bloquée
La mobilisation même si elle ne les fait pas tomber, est en train de les user
Nous sommes fatigués, certainement.
Mais nous avons un devoir envers nous même et envers nos enfants qui ont le droit a ce pays
Nous ne le leur laisserons pas
Ils jouent l'intimidation en bloquant les medias et en utilisant un langage agressif
Plus on sera nombreux demain, plus nous pourrons leur arracher le maximum de concessions
Il ne s'agit pas de les mettre dehors, mais de les affaiblir encore et encore
Alors, soyons tous au rendez vous de l'histoire
Ne faisons pas comme pour certaines manifestations, mais plutôt comportons nous comme nous l'avons fait le 6 et le 13 Aout
Et puis, Mohamed Brahmi a bien le droit au même traitement que Chokri Belaid.
Rendons lui hommage, et défendons notre liberté au bardo Samedi après midi
Encore un effort
Nous y arriverons