dimanche 2 novembre 2014

Taghawel , le nouveau mot a la mode

Le nouveau mot a la mode, inventé par ceux qui ont été sanctionnés par le peuple lors des législatives est "taghawel".
Incapables d'assumer leurs défaites et incapables de faire face a leurs bases électorales en avouant clairement leur échec et en explicitant les raisons et in fine en démissionnant de leurs postes, ces "dirigeants" de partis, ne trouvent pas mieux que de parler de l'OGRE qui s'appelle Nidaa Tounes et a sa tête Beji Caid Essebsi.
De quel taghawel parlons nous si tout d'abord telle est la volonté des urnes? De quel taghawel parlons nous quand on connait les prérogatives du President de la République que je rappelle:
- Affaires étrangères
- Sécurité nationale
- Redonner la confiance politique et mettre en place la cohésion au sein du pays au travers de la stature du President et cette attribution est liée a la personne qui occupera la fonction plutôt qu'a la fonction elle même 
Les fonctions économiques, de redressement et de la proposition des projets de lois viendra du gouvernement pour être avalisées par le parlement aux 2/3 pour tout ce qui est fondamental.
Ou est le taghawel, comment le President de la République, en appartenant au même parti que celui qui gagne les élections, avec une marge pas du tout confortable, peut il mettre la main sur l'Etat?
Une totale absurdité que ce nouveau qualificatif
D'ailleurs, ces perdants mis a part inventer des qualificatifs, n'ont jamais été capables de la moindre réalisation
Beji Caid Essebsi - الباجي قائد السبسي a la tête de la Présidence est presque une nécessité selon moi au vu de la conjoncture que vit le pays qui a besoin de :
- Retrouver sa stature internationale et ramener la confiance aussi bien aux investisseurs locaux que internationaux
- Assurer la sécurité nationale en ne tergiversant d'aucune façon idéologique avec ceux qui ont des visées qui ne sont pas en phase avec la constitution et des lois du pays
- Un homme au charisme certain et a la connaissance parfaite des rouages de l'état et son fonctionnement pour mettre en place une certaine stabilité a l'administration pour qu'elle se remette au travail et accompagne la phase de développement très cruciale qui vient.
Je rajouterai, que Beji a la Présidence, assurera également une stabilité a Nidaa Tounes en partant a Carthage et qu'une nouvelle équipe issue des 4 composantes qui constituent le parti émergera au sein du parti suite au départ de beaucoup de dirigeants a l'Assemblée du peuple et a la Présidence .
Beji doit non seulement être President de la République et même du premier tour, afin que le pays se mette au travail des le mois de Décembre et faire barrage a des candidatures loufoques et dangereuses du type Hechmi Hamdi et Slim Riahi.