lundi 24 novembre 2014

Message aux Nidaistes presents sur les reseaux sociaux

Le 26 Octobre a été une date extraordinaire pour notre pays. Après trois années de souffrance, de violence, de larmes et de sang, les tunisiens ont pu retrouver leur pays confisqué par une troïka cause de toutes nos déboires 
Nidaa a été le parti qui a gagné les élections, mais s'il a pu le faire, c'est parque il est revenu a son projet initial qui était de rassembler les tunisiens malmenés lors des élections du 23 octobre 2011, autour des valeurs de la République et des acquis Bourguibiens
Cette victoire est certes celle d'une première consécration du projet de l'homme, Beji Caid Essebsi, qui a voulu et réussi a créer l'équilibre politique et sortir les islamistes du pouvoir, mais c'est aussi celle de tous les tunisiens qui ont cru en ce projet
Ceux qui ont vote pour Nidaa ne sont pas seulement les adhérents et les sympathisants de Nidaa mais aussi des tunisiens militants dans d'autres partis
Cela n'enlève en rien notre mérite, bien au contraire, puisque nous avons su et pu rassembler autour de nous des femmes et des hommes venant d'autres partis pour sauver ce pays

Le 23 Novembre a été une seconde date historique pour notre parti puisque nous avons pu hisser le President de notre parti au second tour. Nous aurions aimé que la sentence soit entendue des le premier tour mais la démocratie est ainsi faite et nous devons penser que cette victoire est encore plus belle que celle d'un tour unique
Belle, parce que nous avons pu arriver les premiers encore une fois, mais aussi belle car une grande victoire pour la démocratie
Belle, parce que elle a consacré les résultats du premier tour, a savoir que la bipolarisation est définitivement installée mais pas seulement, Belle, parce que un parti de gauche, le Front Populaire, et un homme de gauche, Hamma Hammami pèsent désormais de manière importante dans l'échiquier politique 
La Tunisie se reconstruit sur les cendres de la troika et la desolation laissée par Ben Ali

Au lieu de nous attaquer a Hamma, on devrait travailler d'avantage pour que notre parti se construise sur les bases de son projet initial. C'est a dire, le parti qui comporte les 4 principales composantes qui se sont voulues d'exister lors de sa création et durant toutes les phases de sa croissance.
Si on en a voulu a ceux qui ont été envoyés par Ennahdha pour perturber le paysage politique, on ne peut en vouloir a Weld Echa3b de faire une jolie campagne, d'être séduisant et d'aller diner a la closerie
Car justement, c'est ça la Tunisie que nous voulons, cette Tunisie dans laquelle Weld Echa3b peut accéder lui aussi a la richesse et aux loisirs. C'est ce que l'on appelle l'ascenseur social
Hamma l'a fait par la politique, d'autres le feront par le travail mais en aucun cas ils ne perdront leurs repères 

Je me permets de m'adresser aux Nidaistes, pour leur dire que en tant que vainqueurs, nous nous devons d'être humbles, d'avoir la victoire facile et de nous dire, que n'eut ce été tous les autres, nous n'aurions pas pu gagner de manière aussi belle

Prenons l'exemple sur le contenu des messages de Beji Caid Essebsi qui se veut rassembleur 
La Tunisie ne peut se construire ni par la haine, ni par la médiocrité, ni par l'arrogance 
Ayons la victoire humble et respectons les adversaires de notre camp et laissons leur le droit de vouloir faire eux aussi leurs choix
Si nous ne sommes pas au second tour, ce n'est pas du tout la faute a Hamma, mais c'est parce que ce peuple qui a sorti la troïka, en a voulu ainsi
Alors retroussons nos manches et faisons gagner notre candidat au second tour car la victoire est loin d'être acquise quand on sait les moyens mis par Ennahdha pour faire gagner Marzouki et tout ce dont Marzouki et Ennahdha sont capables pour qu'il reste a Carthage


D'autres combats nous attendent et en particulier celui de remettre le pays au travail et de corriger le processus de la révolution