mercredi 19 novembre 2014

LES SUPPOSES HANDICAPS DE BCE : PARLONS EN

 Pourquoi certains  appellent  ce que font les Nidaistes du matraquage. Chacun n'est il pas libre de choisir son candidat?

L'homme de 88 ans dont beaucoup parlent a réussi a maintenir en l'état un parti qui nous a sorti des moments sombres que nous avons vécu 3 ans durant en restant, justement, a la tete du parti qu'il a fonde alors que certains lui demandaient de choisir un poulain qui se présenterait aux élections a sa place
Quelque soit le nom qu'il aurait choisi pour être le candidat du parti, cela aurait créé un véritable séisme dans Nidaa et chacun serait parti dans le et moi et moi. 
Autour de nous, il n'y a que des gens qui se sentent capables et meilleurs que tous les autres . Beji en se maintenant a la tete du parti et en se portant candidat aux présidentielles a permis au parti de ne pas s'effriter et on , je dis bien on, a gagne ces législatives.
Il se trouve que aujourd'hui devant Beji il y a un homme, réputé pour être le plus dangereux du pays et que cet homme lui colle aux sondages et que derrière ces deux hommes, le 3e candidat est très loin derrière . Ce sont des faits . 
Alors on fait quoi? on s'effrite comme on l'a fait le 23 octobre? Aucun candidat ne pourra rattraper aujourd'hui beji et Marzouki au peloton tellement ils sont bien devant les autres. Voila la réalité et voila on matraque. 
Nous sommes a un moment difficile de l'histoire de notre pays et nous ne prendrons pas le risque de voir Marzouki dissoudre l'assemblee et briser nos reves
Nous, toi, moi et les autres, ne laisserons jamais Nidaa "yetghawel" si jamais la tentation y etait et si jamais cela se passait. 
Le temps d'avant est terminé, fini, revolu et plus personne ne nous fera plus peur
Je suis convaincu que il y a une génération nouvelle qui s'apprête a prendre les rênes. Regardez tous les directeurs de campagnes des partis. Ils sont jeunes et frais et derrière eux que de jeunes
Ne nous faisons pas peur par l'age car l'age apporte aussi la raison, faisons nous plutôt peur par l'adversaire qui est un vrai vrai monstre
Quand a ceux qui parlent du dictateur Beji Caid Essebsi , je ne me souviens pas de Beji président de la Republique pour pouvoir dire de lui que c'était un dictateur. 
Par contre je me souviens de Beji Premier ministre de l' après révolution et je me souviens combien il a accepté la critique et joué le jeux démocratique conduisant le processus jusqu'au bout avec des élections historiques. C'est de ce Beji la que je me souviens
Je me souviens aussi de Beji qui a su et pu créer un parti en 2 ans , parti qui a pu créer un véritable equilibre politique nécessaire a la démocratie . 
Je me rappelle aussi de Beji qui a fait gagner les élections aux progressistes nous sortant de 3 ans de ténèbres. C'est de ce Beji la que je me souviens et c'est celui la que je soutiens
LE CANDIDAT NUMERO 7