jeudi 29 décembre 2011

Bonne annee

2011 fut exceptionnelle. Le peuple Tunisien a fait sa revolution. Il a fait tomber un tyran et fait disparaitre une grosse machine qui avait pour mission de creer tous les moyens possibles et imaginables pour garder un homme au pouvoir en utilisant toutes sortes de moyens, mensonges, diffamation, délation, oppression... Combien de personnes ont été torturées, tuées, emprisonnées, exilées, séparées de leurs familles... Cette machine a aide Bourguiba a tenir 31 ans et Ben Ali 23 ans. Elle a permis a des familles de s'enrichir au detriment de tout un peuple. Elle s'est installée dans tout le pays, dans les coins les plus recules du pays et avait des informations sur chaque personne. Elle savait combien le peuple vivait la misere mais a chaque visite de dirigeants du pays, elle ne lui montrait que la face acceptable afin qu'elle continue, a son tour, de profiter de ses privileges. Ce peuple a dit NON a tout cela, a dit DEGAGE a tous ces gens la et a choisi une nouvelle destinée. Une destinée difficile, semée d'embuches, couteuse mais cette destinée le mènera a la liberte, a un meilleur partage des biens de la société, a la succession passive et pacifiée du pouvoir au travers d'elections. Ce peuple n'a pu, helas, célébrer dignement a ce jour le succes de sa revolution et ce pour une multitude de raisons. 2012, risque d'être une année difficile, mais ce sera l'année de la construction, l'année ou l'on écrira notre nouvelle constitution, l'année ou l'on construira notre société civile, l'année ou l'on apprendra encore d'avantage ce qu'est la democratie et comment nous pouvons tous vivre ensemble. C'est une année ou nous devrons tous etre vigilants car certains essaieront d'en profiter pour enraciner leurs ideologies ou changer notre mode de vie. Tous on se mobilisera, chacun de nous devra le faire, pour s'opposer de maniere forte a toute tentative d'appropriation des fruits de la revolution par ceux qui n'y ont pas contribue et ensemble on tentera de creer une Tunisie nouvelle ou tous nous avons le droit d'y vivre quelque soit notre foi, une Tunisie transparente au niveau de sa gestion et ou la richesse sera mieux partagée afin que plus personne ne souffre de faim ou se sente abuse. Soyons encore patients . Bonne et heureuse année a toutes et a tous.