mardi 10 juin 2014

La crise identitaire de Ghanouchi continue

Rached Ghanouchi dit que le système de l'enseignent mis en place par Bourguiba est désastreux car il se base sur les langues étrangères et non pas sur l'arabe
Je veux bien Monsieur. Mais comment faire autrement. Il se trouve que depuis Khawarezmi, il n'y a pas un seul arabe qui a été capable d'inventer une formule mathématique ou physique ou chimique qui soit d'une utilité pour l'humanité 
Et puis, mon cher Ghanouchi, Bourguiba avait un grand esprit contrairement a celui très restreint qui pense que la Tunisie est assez grande et assez indépendante pour fonctionner en dehors du concert des nations et que la nation se limite au Qatar, le Soudan, l'Afghanistan ou le Pakistan
C'est vers l'extérieur que se dirige un petit pays sans ressources et ce n'est pas l'extérieur qui se dirige vers lui

Ma réponse Monsieur est, heureusement que la Tunisie post indépendance a eu Bourguiba et non pas des gens qui ont de gros complexes identitaires