mercredi 6 novembre 2013

Le piege

Et pendant ce temps, Ennahdha aura réussi a calmer la rue, a faire en sorte que le vrai sujet qui est les assassinats politiques et son implication eventuelle dans le terrorisme vers le choix d'un nouveau chef du gouvernement, a démarrer le dialogue national selon ses conditions et son timing, a ramener les deputes recalcitrants en classe, a phagocyter en partie le front du salut national en mettant sous sa benediction Al Joumhouri, a demoraliser encore d'avantage les tunisiens, a enfoncer le pays encore d'avantage dans le noir et a casser le dialogue national dont elle n'a jamais voulu
Le maestro qu'ils ont est il vraiment bon ou l'adversaire est il vraiment niais?