dimanche 22 avril 2012

Si j'etais Ben Jaafar ou Marzouki


Moi, si étais MBJ ou MM, et étant donne ma marge de manoeuvre très réduite, pour ne pas dire insignifiante, au sein du gouvernement auquel j'ai choisi de participer au détriment de la grande masse de mes électeurs, surtout que j'ai très mal négocié les accords et eu des postes ministériels insignifiants, hormis le confort que j'ai obtenu pour moi même bien évidemment, je ne mènerai en ce moment qu'un seul combat, qui me permettrait peut être de récupérer un peu d'électorat et redorer un peu mon image, je consacrerai tout mon temps a une seule et unique cause, le respect des libertés sous toutes ses formes. Les atteintes aux libertés sont innombrables. Elles sont devenues essentiellement physiques. Plus personne ne peut tenir de meeting sans risque de se faire lyncher, aucun journaliste ne peut faire son travail sans risquer de se voire humilie et agresse, aucune cause ne peut être défendu si elle n'est pas en phase avec les idées des adversaires des libertés... Si j'étais MBJ ou MM, je ne consacrerai mon temps qu'a cela, même si cela déplairait aux électeurs sur lesquels je compte pour me faire réélire la prochaine fois, c-a-d les adversaires des libertés et les ignorants en général. La Tunisie est un pays avant gardiste et par votre attitude, Messieurs, vous participez à tirer notre force reconnue de par le monde, vers le bas. 
Est ce que j’ai le droit de penser que vous allez enfin vous réveiller de votre doux sommeil et revenir a ce que vous êtes réellement et avant tout, ou du moins ce que je continue a penser que vous êtes, soit des défenseurs des libertés ? Je continue à caresser ce doux espoir… même si mes amis me disent toujours qu’il faudrait que j’arrête d’être naïf