mardi 10 avril 2012

Oui R.Ghanouchi a raison


Oui Rached Ghanouchi a raison, la rue ne fera pas tomber le gouvernement et la rue ne doit pas faire tomber le gouvernement. Par contre la rue, doit manifester et doit exiger que les libertés ne soient pas bafouées, que les acquis soient préservés et améliorés, que les objectifs de la révolution soient atteints, que la misère diminue, que la justice transitionnelle se mette en place, que la vérité soit connue, que ceux qui ont faute payent. Oui Rached Ghanouchi a raison, la rue ne fera pas tomber le gouvernement, mais la rue doit être entendue, la rue a permis a Rached Ghanouchi de revenir au pays, a permis a Ali Laarayedh d'être au Ministère de l'Intérieur et a Samir Dilou de continuer ses mensonges outrageux. Oui Rached Ghanouchi a raison, la rue ne fera pas tomber le gouvernement, mais la rue poussera les députés à user de leur droit pour exiger une motion de censure pour faire tomber le gouvernement
La rue en a marre, la rue ne veut plus de deux poids deux mesures. La rue veut que la loi soit appliquée de la même manière par tous et la rue veut, maintenant plus que jamais, que l’artère principale de la ville de Tunis, cet artère qui vécu des moments magiques le 14 Janvier, cette artère qui a vu ce Monsieur sortir spontanément dans la rue la nuit, scander un soir du 14 Janvier alors que le couvre feu était de rigueur et que l’armée était sur les dents, cet avocat crier avec ses tripes : بن علي هرب، !
Ben Ali s ‘est enfui grâce a ces mêmes personnes qui étaient la le 9 Avril 2012 et qui etaient la le 14 Janvier 2011. Ces gens qui en faisant partir Ben Ali, ont permis a Ghanouchi Rached de revenir, a Ali Laarayedh, a Ben Salem, a Sahbi Atig, a Dilou et a bien d’autre de connaître l’air de la liberté
Ces gens la ont souffert, mais aujourd’hui, la rue ne leur permettra pas de nous faire souffrir
Eux, comme Ben Jaafar et Marzouki, doivent se rappeler d’ou ils viennent et grâce a qui ils sont la ou ils sont
Eux, comme Ben Jaafar et Marzouki, doivent se rappeler, qu’ils sont redevables aux blesses de la révolution qui étaient la le 9 Avril 2012 et qui ont du fuir les gaz lacrymogènes et les charges policières
A mes cotes, en ce 9 Avril 2012, il y avait un blessé de la révolution a la jambe coupée, qui courait sur ses béquilles quand le camion de la police roulait au moins a 80 km/h pour disperser les manifestants. Ce blessé de la révolution s’est refugié du cote du palais des congres, quand ces chiens de flics qui n’attendaient que ce moment depuis le 14 Janvier 2011 pour charger le peuple venu manifester la continuation de la réalisation des objectifs de la révolution
Oui Rached Ghanouchi, la rue ne fera pas tomber le gouvernement, mais toi tu es fortement redevable a ce blesse de la révolution qui a avale le gaz jusqu'à en vomir en ce 9 Avril 2012 sans que tu ne te préoccupes a ce jour de lui comme de ces dizaines d’autres blesses de la révolution
Rached Ghanouchi, Mustfa Ben Jaafar, Moncef Marzouki, Khelil Zaouia, Samir Dilou, Hamadi Jebali, Ali Laarayedh et tous les autres, souvenez vous dans quel état vous étiez il y a quelques mois et soyez reconnaissants a ceux que vous avez maltraité en ce 9 Avril 2012, car ce sont ceux la même qui étaient la le 14 Janvier 2011, et qui vous ont permis d’être la ou vous êtes aujourd’hui
Mais n’oubliez pas, qu’ils sont en mesure, contrairement a ce que dit et pense Rached Ghanouchi, à vous jeter demain dans la rue, sans même attendre ce qu’exprimeront les urnes car ils n’ont pas confiance en vous pour préparer de prochaines échéances électorales
Non ya si Rached Ghanouci, contrairement a ce que tu gesticules, la rue pourra faire tomber ce gouvernement de la honte