samedi 4 juillet 2015

La Tunisie est en guerre


Il ne s'agit pas de dire si le discours, qui du reste a aborde tous les sujets, de BCE est bon ou pas autant qu'il s'agit de se rendre compte de la gravite de la situation
Un état d'urgence que le President de la République ne voulait pas dans une première étape au vu de ses conséquences sur le tourisme en particulier et l'économie en général 

Devant la gravite de la situation sur le plan securitaire, devant la quasi inactivité de l'ensemble de nos activités économiques et étant donné aussi que les compagnies d'assurance n'assuraient plus les touristes qui se rendent en Tunisie, il a fallu passer par cet état de fait qui mets toutes nos forces existantes dans le pays sur le qui vive et qui appelle a une solidarité entre toutes les composantes de la nation, composantes qui partagent les mêmes valeurs qui sont le respect de la constitution et de la République tunisienne telle que définie dans cette constitution.
Les premières actions ont commence, fermeture de mosquées, destitutions de certains imams, limogeage du président du Conseil Superieur Islamique... D'autres vont suivre
On ne peut combattre le terrorisme, tout en continuant a etre permissif avec ceux qui ne croient pas en les valeurs de la République tunisienne
Le President de la République l'a dit : Nous sommes en état de guerre!
Que Dieu protège notre pays
Solidaires pour combattre ce fléau qui nous veut beaucoup de mal