lundi 1 septembre 2014

Voeux pieux?


La campagne électorale va démarrer dans une ambiance pour le moins qu'on puisse dire, confuse
Beaucoup de "politiciens" et notamment des députés ont donné une telle mauvaise image de cette première expérience politique en Tunisie, qu'ils en sont arrivé à rendre beaucoup nostalgiques d'un passé des plus pourris, la mémoire sélective aidant
Je pense que malgré tout, nous sommes en train de vivre une expérience des plus riches et que nous avons mené des combats uniques
Oui, nous sommes loin d'être au bout de nos peines, mais le challenge en vaut la chandelle
Ce que je souhaite, et je sais que c'est un vœux pieux, c'est que cette campagne soit propre et que la bataille ne soit que d'ordre politique pour que le tunisien soit séduit et que l'envie de contribuer à construire la Tunisie de demain lui revienne
Pour ma part, je sais que j'ai offensé certains politiques et notamment ceux de Ettakatol
Je continue a être en désaccord total avec eux et bien d'autres, mais je pense qu'il est temps de cesser ce genre d'offenses et de rester au niveau des choix et des programmes
La vision de la Tunisie que nous voulons doit être notre ligne de mire
En tous les cas, c'est ce que je tenterai de faire
A tous les protagonistes qui ont pour ambition de faire de la Tunisie un pays pluriel, qui veulent une séparation totale entre le religieux et l'Etat, qui veulent vraiment que nous passions à une seconde République moderne et démocratique, je dis bonne chance pour une assemblée nationale équilibrée et avec de vrais acteurs et pas des marioles comme on a eu hélas l'occasion de voir