mercredi 4 janvier 2012

Hep Monsieur le President, Reveilles toi

Mustpha Marzouki a été installe a la Présidence dans le cadre d'un arrangement entre Ettakatol-Ennahdha et le CPR. Il a été élu avec les plus forts restes dans sa circonscription Nabeul et a obtenu 7000 voix pour passer a la deputation. Lui et ses semblables ont été élus pour écrire la constitution du pays. Lui et ses semblables se sont mis a diriger le pays et on a accepte car il faut bien que quelqu'un dirige et qu'il faut tourner la page de ceux qui étaient la avant. Marzouki a un passe militant et aucun doute qu'il n'a que de bonnes intentions pour ce pays. Mais ni Marzouki ni ses semblables a l'ANC ou au Gouvernement n'ont pour mission de decider de l'avenir de la Tunisie ni meme proposer quoi que ce soit. Que Marzouki rêve d'une union avec la Libye, c'est son droit, mais qu'il ne vienne pas le declarer de sa tribune présidentielle car il n'en n'a pas mandat. Billahi ya si El Moncef, on compte plutôt sur toi pour condamner de Tunistan installe par les salafistes a Sejnane pres de Bizerte et on compte sur toi pour que ce pays retrouve un minimum d'ordre avec ces étals anarchiques un peu partout, comme on compte sur toi pour une reprise en main de l'economie et une vrai analyse des raisons des sit in. On compte sur toi pour condamner les propos du Ministre des affaires religieuses qui assimile l'abondon du port du voile a l'abondon de l'un des 5 fondamentaux de l'Islam. On compte sur toi pour que la Tunisie demeure une Republique ou chacun est libre de pratiquer sa foi. Encore une fois, je te demande de cesser ta megalomanie et tes rêves d'enfants et de concentrer sur l'essentiel et les abus que l'on voit chaque jour. De grace, arrete de rever et redescend sur la terre Tunisie qui va tres mal et qui doit, avant de se tourner vers des solutions extérieures en quémandant des emplois, tenter d'abord de trouver des solutions en interne. Les défis sont enormes ya Marzouki et tes prises de position parfois frôlant la debilite ne nous font vraiment plus rire. Karim BARKETALLAH