jeudi 22 janvier 2015

Soyons francs

On a dit a nos électeurs que Ennahdha était un danger pour le pays
On a dit a nos électeurs que Ennahdha et nous c'était 2 projets de société totalement différents
On a dit a nos électeurs que Ennahdha et nous, on n'a pas la même notion de l'état 
On a demandé aux sympathisants des partis amis de voter pour nous afin de nous donner la possibilité de battre Ennahdha et ainsi sauver la Tunisie.

Les urnes ne nous ont pas donné la majorité suffisante pour faire passer un gouvernement a l'ARP et faire voter les reformes importantes sans l'accord de Ennahdha.
UPL n'est pas un parti sur lequel on peut compter et pour notre crédibilité, nous avons intérêt a ne pas en faire un allié
Soyons courageux et disons a ceux qui nous ont fait confiance, a ceux et celles qui ont protégé nos urnes de la fraude, a ceux et a celles qui ont sacrifié travail et famille. disons leur les faits
Ecoutons les et expliquons leur la problématique dans laquelle nous nous trouvons au lieu de leur dire, utopiquement, que nous allons changer Ennahdha alors que nous savons que nous n'en savons rien du tout
Soyons francs et directs avec ces centaines de milliers de personnes qui ont souffert pour que nous gagnons et que nous occupions la haute sphère du pouvoir