mardi 13 janvier 2015

Charlie ou Charlot? La Tunisie est en danger

Il est temps de se dire que la Tunisie va mal. Très mal et même hyper mal. Une crise economique sans précédent, des caisses presque vides, des réserves en devises avoisinant le néant, un déficit budgétaire qui se creuse de jour en jour conséquence de choix économiques les plus saugrenus d'un certain Elyes Fakhfakh et d'une troïka qui a mis le pays au bord du gouffre, un pays divisé en deux, des terroristes planqués a chaque coin de rue
C'est vrai que ce qui s'est passé en dehors de nos frontières est un véritable tremblement de terre, un cataclysme
Mais n'oublions pas que nos soldats ont été égorgés, que nos agents de l'ordre ont peur de rentrer chez eux seuls le soir, que nos juges ne sont pas protégés et que ce que nous avons vécu est horrible et que nous risquons de vivre encore d'autres cauchemars
Alors les Charlies et les Charlots, ouvrez les yeux, car ça se passe surtout chez vous, a cote de chez vous, au sein même de votre antre
Pensez y et faites preuve encore d'avantage de solidarité avec eux qui vous protègent et qui un jour ou l'autre seront dépassés si on ne prends pas conscience que la guerre n'est pas seulement la leur mais celle de chacun de nous et que ceux qui veulent faire de la dentelle en appelant les dangereux terroristes de simples suspects jusqu'a preuve de leur condamnation, risquent d'avantage de les aider que d'aider notre pays car un flic dont on égorge le collègue a besoin de se voir remonter le moral pour pas flipper a chaque fois qu'une bagnole s'arrête devant lui
Alors que Iyoav soit enterré en Tunisie ou en Israel, moi je m'en fiche. C'est a ses parents de déciderez et je pense avoir bien d'autres préoccupations