dimanche 6 octobre 2013

La paix des braves?

La signature hier, de ce qui pourrait être l'annonciateur de la paix des braves, est un moment historique
Imaginez un seul instant que hier les participants n'aient pas pu signer la feuille de route
C'est vrai que emportés par notre élan, on aurait aimé que les combats menés depuis le 25 Juillet soient couronnés par la chute de ce gouvernement qui a mis le pays à genoux économiquement, socialement et sécuritairement

Mais soyons plus responsables et ne tombons pas dans cette envie de résoudre les problèmes uniquement par la rue

Cette rue qui se doit de demeurer aux aguets et ne pas quitter ses positions, voire même les renforcer encore d'avantage.

Oui les discussions ne seront pas faciles pendant ces 4 semaines, mais il s'est avéré que malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, notre classe politique est avérée être responsable, y compris le front populaire qui a perdu deux de ses plus grands militants dans deux assassinats lâches.
 
La confrontation violente aurait servi à qui? A quoi? Qui en serait sorti gagnant?

Réfléchissez et répondez à ces questions et vous verrez que nous sommes sur la bonne voire, même si la troïka aura gagné de passer le cap du 23 octobre en toute quiétude... 

Encore faut il que les députés réfractaires qui n'ont pas encore mis leurs cartes sur la table, ne l'entendent pas de cette oreille