samedi 30 juin 2012

Les larmes du crocodile

Hier après la séance plénière de l'ANC, le grand Ben Jaafar est reste en off avec les députés auxquels il a indiqué qu'il regrettait son comportement de l'avant dernière réunion de la chambre. Des excuses qui viennent trop tard de la part d'un homme qui a transformé l'instance la plus importante de l'Etat en serpiere pour le gouvernement et un outil "démocratique" pour que Ennahdha mette la main sur les affaires et les rouages de l'Etat. Après ces larmes de crocodile, vas tu enfin imposer la mise en place rapide de l'ISIE, les instances indépendantes de la presse et de la justice et en toute urgence arrêter cette mascarade de l'entrée "libre" de tous les refoulés de la terre dans notre pays et barrer la route à ce projet d'autoriser tous les ressortissants des pays du Maghreb de voter aux municipales. Tu as vu les vrais chantiers qui t'attendent Ben Jaafar? Tu es incapable de les réaliser car trop opportuniste , mais hélas tu perdras sur tous les tableaux quand Ennahdha et Beji Caïd Essebsi travailleront la main dans la main